Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Henkel avertit sur l'impact de la crise ukrainienne

Reuters04/03/2015 à 18:45

* Prévoit un impact négatif des devises de E100 mlns sur son Ebit * Anticipe une marge d'Ebit en 2015 de 16% contre 15,8% en 2014 * L'action cède 0,5% après avoir perdu jusqu'à 5% à Francfort (Actualisé avec précisions, commentaires d'analyste, de la société, contexte, cours de Bourse) par Kirsti Knolle FRANCFORT, 4 mars (Reuters) - Henkel HNKG_p.DE a annoncé mercredi que la crise ukrainienne aurait un impact plus important que prévu sur son bénéfice opérationnel cette année, un avertissement qui a provoqué une baisse de son titre à la Bourse de Francfort. Le groupe allemand de produits de grande consommation, fabricant de la lessive Persil et des produits de soins capillaires Schwarzkopf, a précisé qu'il s'attendait à ce que l'impact négatif des variations de change, surtout pour ses activités liées à la Russie et à l'Ukraine, soit de 100 millions d'euros sur son bénéfice avant intérêts et impôts (Ebit). Le groupe projette une croissance organique de 3 à 5% pour cette année, bien en deçà du consensus des analystes interrogés par Reuters qui est à 6,1%, et un bénéfice d'exploitation ajusté par action préférentielle en progression de 10% à peu près. La Russie, où Henkel emploie 2.500 personnes, est son quatrième marché avec un chiffre d'affaires annuel de l'ordre de 1,1 milliard d'euros. Le groupe a aussi des usines en Ukraine. Les devises de ces deux pays ont représenté un tiers de l'impact négatif des taux de change sur le chiffre d'affaires 2014, qui a est ressorti inchangé à 16,43 milliards d'euros, a précisé le directeur financier du groupe, Carsten Knobel, lors d'une conférence téléphonique. Hors effets de change, le chiffre d'affaires 2014 affiche une progression de 4,4%. "Le contexte économique reste difficile et très volatil. En raison du conflit persistant entre la Russie et l'Ukraine, nous nous attendons à une stagnation en Europe de l'Est ainsi qu'à une pression accrue sur l'économie et la monnaie russe", a déclaré le président du directoire, Kasper Rorsted, dans le communiqué de résultats. Néanmoins, Henkel n'a pas l'intention de sortir de Russie, soulignant que son activité dans le pays est performante. "En demeurant en Russie et en restant dans la course, nous renforcerons notre activité à long terme", a dit Kasper Rorsted. Globalement, le groupe prévoit une marge d'exploitation en très légère hausse, à 16% en 2015 contre 15,8% en 2014. "La perspective initiale de marge d'Ebit pour 2015 est décevante de notre point de vue", écrit l'analyste de DZ Bank Herberst Sturm dans une note à ses clients. L'action Henkel recule de 0,52% à 105,80 euros à la Bourse de Francfort vers 16h00 GMT, après avoir perdu jusqu'à 5%, plus forte baisse de l'indice Dax .GDAXI qui avance, lui, de 0,77%. Pour atteindre son objectif de chiffre d'affaires de 20 milliards d'euros en 2016, Henkel précise qu'il compte se développer sur les marchés émergents, notamment en Chine, et gagner des parts de marché aux Etats-Unis. Le groupe pourrait également réaliser de nouvelles acquisitions, après avoir dépensé 1,8 milliard d'euros dans ce but en 2014 afin de rester compétitif dans un secteur en phase de consolidation. Les analystes estiment qu'Henkel pourrait dépenser plus de neuf milliards pour sa croissance externe. Pour le quatrième trimestre, Henkel a annoncé un bénéfice d'exploitation en hausse de 3,1% grâce à des mesures de réduction de coûts et à la demande de lessives, de produits de beauté et d'adhésifs industriels dans les pays émergents. Son bénéfice d'exploitation ajusté est ressorti à 602 millions d'euros sur le trimestre, un peu au-dessus d'un consensus le donnant à 599 millions, et son chiffre d'affaires a été de 4,126 milliards d'euros, proche du consensus. Henkel propose un dividende de 1,31 euro par action préférentielle au titre de 2014 contre 1,22 euro pour 2013. (Kirsti Knolle, Wilfrid Exbrayat et Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

Valeurs associées

+0.09%
+0.23%
-0.14%
+0.09%
0.00%
+0.68%
0.00%
-0.32%
DAX
0.00%

Mes listes

valeur

dernier

var.

3.834 -0.10%
0.891 -0.67%
1.165 +0.07%
11.039 -0.02%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.