Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Hausse en vue en Europe après les propos de Powell sur les taux (actualisé)
information fournie par Reuters01/12/2022 à 08:36

Photo du logo du London Stock Exchange Group à Londres

Photo du logo du London Stock Exchange Group à Londres

par Claude Chendjou

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en nette hausse jeudi à l'ouverture dans le sillage de la clôture de Wall Street la veille après les propos jugés rassurants de Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale américaine (Fed), sur un possible ralentissement de la hausse des taux dès ce mois-ci aux Etats-Unis.

Les contrats à terme sur indices suggèrent une progression de 0,72% pour le CAC 40 à Paris, de 0,95% pour le Dax à Francfort, de 0,2% pour le FTSE 100 à Londres et de 0,98% pour l'EuroStoxx 50.

La première séance du mois devrait être marquée par un net retour vers les actifs risqués, Jerome Powell ayant déclaré mercredi qu'il "serait sensé de modérer le rythme de nos hausses de taux alors que nous approchons du niveau qui devrait être suffisant pour faire refluer l'inflation".

Ces propos ont fait monter les actions à Wall Street sur fond de repli du dollar et des rendements obligataires américains, les marchés tablant désormais avec une probabilité de 91% sur un relèvement limité des taux de 50 points de base le 14 décembre, tandis que la probabilité d'une hausse de 75 points est évaluée à seulement 9%..

Les investisseurs surveilleront tout de même à 13h30 GMT la statistique des revenus et dépenses des ménages américains en octobre. Cette statistique inclut l'indice des prix à la consommation "core PCE" que le consensus Reuters donne en décélération à 5,0% sur un an après un gain de 5,1% en septembre. L'inflation mesurée par les dépenses personnelles de consommation (PCE) est l'indice privilégié par la Fed.

Les indices PMI manufacturiers en Europe et aux Etats-Unis pour le mois de novembre sont également attendus alors qu'en Chine, cet indice a légèrement progressé le mois dernier à 49,4 contre 49,2 en octobre, mais est resté sous le seuil des 50 qui sépare contraction et expansion de l'activité, selon l'enquête privée du cabinet Caixin.

En zone euro, le consensus Reuters table sur une légère atténuation de la contraction de l'activité du secteur privé à 47,3 après 46,4 en octobre, tandis qu'aux Etats-Unis, l'ISM manufacturier devrait tomber sous le seuil des 50.

Avant les PMI, la statistique des ventes au détail en Allemagne a montré un repli plus marqué que prévu en octobre, sur un mois comme sur un an, à respectivement -2,8% et -5,0%.

LES VALEURS A SUIVRE EN EUROPE:

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en forte hausse mercredi, les marchés ayant accueilli avec soulagement les propos de Jerome Powell sur les taux.

L'indice Dow Jones a gagné 2,18%, ou 737,24 points, à 34.589,77 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, a pris 122,48 points, soit 3,09% à 4.080,11 points. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 484,22 points (4,41%) à 11.467,996.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, l'indice Nikkei a fini sur un gain de 0,92% à 28.226,08 points et le Topix, plus large, a avancé de 0,04% à 1.986,46 points.

En Chine, le SSE Composite de Shanghai prend 0,45% et le CSI 300 gagne 1,08%, continuant de profiter de l'assouplissement de certaines restrictions sanitaires face au COVID-19.

TAUX

Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries à dix ans, qui a fortement reculé mercredi, cède encore huit points de base, à 3,61%. Celui à deux ans abandonne 5,2 points à 4,32%.

En Europe, le rendement du dix ans allemand chute de plus de dix points à 1,84% et celui à deux ans perd trois points à 2,11%.

CHANGES

Dans les échanges en Asie, le dollar recule encore face à un panier de grandes devises, creusant à ce stade ses pertes à plus de 1% sur les séances de mercredi et jeudi.

La monnaie japonaise en profite pour se renforcer de 1,19% à 136,43 yens pour un dollar, tandis que la livre sterling prend 0,37% à 1,2101 dollar.

L'euro, de son côté, avance de 0,54% à 1,0461 dollar.

PÉTROLE

Le marché pétrolier est orienté en légère baisse en raison des incertitudes entourant la réunion de dimanche de l'Opep et de ses alliés: le Brent perd 0,29% à 86,72 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,26% à 80,34 dollars le baril.

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Bertrand Boucey)

Valeurs associées

Ice Europ -1.88%
Ice Europ -3.19%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.