Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Hausse en vue en Europe après les gains soutenus de Wall Street
information fournie par Reuters15/10/2021 à 07:42

HAUSSE EN VUE EN EUROPE APRÈS LES GAINS SOUTENUS DE WALL STREET

HAUSSE EN VUE EN EUROPE APRÈS LES GAINS SOUTENUS DE WALL STREET

par Marc Angrand

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse vendredi, dans le sillage de Wall Street et des grandes places asiatiques, portées par un courant d'achats à bon compte après des résultats de sociétés et des indicateurs économiques américains meilleurs qu'attendu.

Les contrats à terme sur indices suggèrent une progression de 0,41% pour le Dax à Francfort, de 0,28% pour le FTSE 100 à Londres et de 0,42% pour l'EuroStoxx 50. Quant au CAC 40 à Paris, il pourrait prendre autour de 0,4% selon les premières indications disponibles.

Wall Street a enregistré jeudi sa plus forte progression en pourcentage sur une séance depuis début mars après une série de résultats meilleurs qu'attendu, comme ceux de Morgan Stanley (+2,48%), Walgreens Boots Alliance (+7,4%) et UnitedHealth (+4,17%), le reflux des inscriptions hebdomadaires au chômage à leur plus bas niveau depuis 19 mois et le ralentissement des prix à la production.

Ces derniers ont apaisé au moins temporairement certaines craintes de voir la Réserve fédérale contrainte d'accélérer le resserrement de sa politique monétaire.

"Les investisseurs saluent aussi le fait que le S&P 500 soit passé au-dessus de sa moyenne mobile sur 50 jours", note John Plassard, directeur adjoint de Mirabaud Securities.

La ratification par le président américain, Joe Biden, de la loi relevant le plafond de la dette américaine contribue aussi à l'amélioration du sentiment général sur les marchés.

La séance à venir sera animée entre autres par les chiffres des ventes au détail aux Etats-Unis en septembre, à 12h30 GMT, et l'indice de confiance du consommateur américain de l'université du Michigan à 14h00 GMT.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en nette hausse jeudi après les résultats trimestriels solides publiés par plusieurs grandes entreprises, dont Bank of America, et des indicateurs sur le marché du travail et l'inflation qui ont apaisé les inquiétudes liées aux taux d'intérêt.

L'indice Dow Jones a gagné 1,56%, ou 534,75 points, à 34.912,56 points, le Standard & Poor's 500 a pris 74,46 points (+1,71%) à 4.438,26 et le Nasdaq Composite a avancé de 251,79 points (+1,73%) à 14.823,43 points.

Porté par les hausses de Facebook, Microsoft, Apple et Alphabet, le secteur des technologies (+2,28%) a été le principal catalyseur du S&P-500, qui a enregistré sa plus forte progression sur une journée depuis début mars.

EN ASIE

À la Bourse de Tokyo, l'indice Nikkei gagne 1,34% à moins d'une heure de la clôture, les valeurs technologiques profitant à plein de la forte hausse du Nasdaq: Tokyo Electron s'adjuge par exemple 2,37% et Sony 1,79%.

Le Nikkei s'achemine ainsi vers un gain hebdomadaire d'environ 3% après trois semaines de repli d'affilée.

En Chine, le SSE Composite de Shanghai prend 0,26% et le CSI 300 0,38%. Si le sentiment général reste soutenu par les espoirs de nouvelles mesures de soutien monétaire et budgétaire, la prudence limite les gains avant des statistiques économiques importantes lundi, dont celles du produit intérieur brut (PIB) du troisième trimestre.

CHANGES/TAUX

Le dollar, quasi stable face à un panier de devises de référence (-0,02%), a touché un nouveau plus haut de près de trois ans face au yen à 113,97. L'euro, lui, remonte à 1,1608 dollar (+0,12%).

Le billet vert affiche pour l'instant une performance hebdomadaire négative sur fond de regain d'appétit pour le risque.

Sur le marché des emprunts d'Etat, le rendement des bons du Trésor américain a dix ans évolue en Asie tout près de sa clôture de jeudi, à 1,5283%, après le repli provoqué par les indicateurs américains du jour.

PÉTROLE

Les cours du pétrole restent orientés à la hausse, toujours tirés par la perspective d'une augmentation de la demande et la faiblesse des stocks dans plusieurs grands pays consommateurs.

Le Brent gagne 0,75% à 84,63 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) prend 0,69% à 81,87 dollars.

Tous deux se dirigent vers une hausse d'environ 3% sur la semaine, la sixième progression hebdomadaire consécutive pour le Brent et la huitième pour le WTI.

MÉTAUX

Le cours du cuivre sur le marché londonien LME a franchi les 10.000 dollars la tonne pour la première fois depuis juin et s'achemine vers une hausse hebdomadaire d'environ 7%, sa meilleure performance hebdomadaire depuis novembre 2016.

(édité par Blandine Hénault)

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.