Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

GTT s'attend à une nette baisse de ses résultats en 2021 après un exercice 2020 solide
AOF19/02/2021 à 09:50

(AOF) - GTT a réalisé en 2020 un résultat net en hausse de 38,7% à 198,9 millions d'euros. Le résultat opérationnel a progressé de 39% à 236,3 millions, faisant ressortir une marge opérationnelle de 59,6%, en hausse de 60 points de base. L'Ebitda a grimpé de 39,2% à 242,7 millions, faisant ressortir une marge d'Ebitda de 61,2%, en augmentation de 70 points de base. Le chiffre d'affaires s'est établi à 396,4 millions, en hausse de 37,5%. Au 31 décembre 2020, le carnet de commandes, hors GNL carburant, s'établissait à 147 unités.

A la différence des deux années précédentes, les commandes de 2020 portent, pour la plupart, sur un horizon de temps élargi qui offre à GTT une visibilité jusqu'en 2025. Ces commandes ne génèreront pas un chiffre d'affaires additionnel significatif en 2021, a prévenu le groupe.

Le carnet de commandes au 31 décembre 2020 correspond à un chiffre d'affaires de 640 millions d'euros sur la période 2021 - 2025, réparti en fonction des calendriers de construction des navires de la manière suivante : 267 millions d'euros en 2021, 213 millions d'euros en 2022, 108 millions d'euros en 2023, 39 millions d'euros en 2024 et 13 millions en 2025.

Par ailleurs, comme annoncé précédemment, pour soutenir la croissance et préparer l'avenir, le groupe a poursuivi ses efforts de recherche et développement, de dépôts de brevets, mais aussi de développement informatique, qui se traduisent par des augmentations d'effectifs et des charges associées.

En termes de perspectives, GTT table pour 2021 sur un chiffre d'affaires compris dans un fourchette de 285 à 315 millions d'euros. L'Ebitda est attendu entre 150 à 170 millions d'euros. De plus, le groupe entend reverser un dividende correspondant à un taux minimum de distribution de 80% du résultat net consolidé.

A cet égard, GTT va proposer la distribution d'un dividende de 4,29 euros par action au titre de l'exercice 2020, contre 3,25 euros en 2019.

Un acompte sur dividende d'un montant de 2,50 euros par action ayant déjà été versé le 5 novembre 2020, le paiement en numéraire du solde du dividende, d'un montant de 1,79 euro par action, interviendra le 3 juin 2021 (détachement du solde du dividende le 1er juin 2021). Ce dividende proposé correspond à un taux de distribution de 80% du résultat net consolidé.

Enfin, un acompte sur dividende au titre de l'exercice 2021 devrait être versé en novembre 2021.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Points clés

- Leader mondial de la conception de systèmes de confinement à membranes cryogéniques utilisés pour le stockage et le transport naval du GNL ou gaz naturel liquéfié ;

- Chiffre d'affaires de 288 M€, réalisé à 94 % dans la construction de réservoirs ou navires stationnaires et composé aux 9/10èmes de redevances, d'où des marges proches de l'ordre de 60 % ;

- Modèle d'affaires de capitalisation sur la croissance des marchés du gaz naturel (25 % de la consommation d'énergie attendu pour 2040) et du GNL carburant (« Global Sulphur Cap », incitatif à la propulsion des navires de commerce par GNL) et d'extension de l'offre de services au travers d'acquisitions ;

- Attente d'une cession par Engie de sa participation de 40,4 % dans le capital de la société dont Philippe Berterottière est PDG du conseil d'administration de 1O membres ;

- Bilan très solide -absence d'endettement et trésorerie de 200 M€ à fin juin.

Enjeux

 - Stratégie 2019-2021 de réponse, notamment par l'innovation digitale, à un secteur maritime moins émetteur d'émissions carbone, et d'obtention de 524 M€ de chiffre d'affaires cumulé ;

- Stratégie d'innovation destinée à renforcer les positions dans le gaz naturel, à améliorer les solutions Mark Systems et NO 96 et à participer à la croissance du marché de l'hydrogène ;

                  - 1ère ETI française par le nombre de dépôts de brevets, plus de 80 % du carnet de commandes provenant de technologies proposées depuis moins de 3 ans,

                  - partenariat avec l'incubateur marseillais Zebox, spécialisé dans le transport maritime ;

- Stratégie de responsabilité environnementale :

                  - focus sur la réduction des taux d'évaporation du gaz des cuves de transport ou de   stockage et de diminution des émissions de CO2 (- 43 % en 10 ans),

                  - réduction des consommations d'électricité et revalorisation des déchets ;

- Montée en puissance des activités de service portées par Ascenz, Cryometrics ou Cryovision ainsi que des offres aux GBS (fonds sous-marins, transport d'éthane...) ;

- Après les acquisitions dans le digital -Marorka, spécialiste du smart shipping et OSE Engineering (process d'ingénierie et réduction des émissions)-, achat d'Areva H3Gen, leader de l'électrolyse PEM ;

- Carnet de commandes de 135 unités à fin septembre et développement rapide dans le marché du carburant GNL, d'où une visibilité jusqu'en 2029.

Défis

- Risques géopolitiques concentrés sur le Qatar, la Malaisie et l'Indonésie qui regroupent plus de la moitié de l'offre mondiale de liquéfaction de GNL ;

- Evolution des parts de marchés dans l'offre de carburant GNL aux navires de commerce ;

- Appel contre la décision de l'Autorité coréenne de la concurrence sur les pratiques commerciales de GTT, le condamnant à 9,5 M€ ;

 - Impact de la pandémie : nul avec un bond de 53 % des ventes à fin septembre, du fait des commandes passées en 2018 et 2019 et de l'absence de décalage de construction des navires ;

- Objectif 2020 de 375 à 405 M€ de revenus et de et de 235 à 265 M€ de bénéfice opérationnel ;

- Engagement, pour les exercices 2020 et 2021, d'un taux de distribution de 80 % au moins, avec acompte sur dividende.

Valeurs associées

Euronext Paris -1.67%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer