Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

GTT: activité en baisse de 15% au premier trimestre mais objectifs 2021 confirmés
AOF19/04/2021 à 18:09

(AOF) - GTT a publié un chiffre d'affaires au consolidé au premier trimestre de 87,6 millions d'euros, en baisse de 15 % par rapport au premier trimestre 2020. Ce dernier bénéficiait de l'afflux de commandes de 2018 et 2019, précise le groupe spécialisée dans la conception de systèmes de confinement à membranes pour le transport et le stockage du gaz liquéfié. Dans le détail, le chiffre d'affaires lié aux constructions neuves s'élève à 82,8 millions d'euros, en baisse de 17 %.

Les redevances des méthaniers et éthaniers s'élèvent à 72,2 millions, celles des FSRU à 3,4 millions, celles des FSU à 2 millions et celles des FLNG à 0,7 millions d'euros. Les redevances du GNL carburant s'élèvent à 3,1 millions d'euros (+81 %) et celles des GBS à 1 millions d'euros (+93 %).

Le chiffre d'affaires lié aux services s'établit à 4,7 millions d'euros, en hausse de 55 % par rapport au premier trimestre 2020, grâce notamment aux acquisitions réalisées. Les prestations de maintenance et d'assistance aux navires en opération, des études de pré-ingénierie et des prestations de formation sont également en progression.

"A la suite des nombreuses commandes reçues en toute fin d'année 2020, GTT a enregistré deux commandes de méthaniers au cours du premier trimestre 2021", a annoncé le groupe. "Ces méthaniers seront tous équipés des technologies récentes de GTT (Mark III Flex et NO96 L03+). Leur livraison est prévue entre le premier trimestre 2023 et le troisième trimestre 2024".

En l'absence de reports ou annulations significatifs de commandes, GTT confirme ses objectifs pour l'exercice 2021, à savoir un chiffre d'affaires consolidé de 285 à 315 millions d'euros, un EBITDA de 150 à 170 millions d'euros, et un montant de dividende correspondant à un taux minimum de distribution de 80% du résultat net consolidé.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Points clés

- Leader mondial de la conception de systèmes de confinement à membranes cryogéniques utilisés pour le stockage et le transport naval du GNL ou gaz naturel liquéfié ;

- Chiffre d'affaires de 288 M€, réalisé à 94 % dans la construction de réservoirs ou navires stationnaires et composé aux 9/10èmes de redevances, d'où des marges proches de l'ordre de 60 % ;

- Modèle d'affaires de capitalisation sur la croissance des marchés du gaz naturel (25 % de la consommation d'énergie attendu pour 2040) et du GNL carburant (« Global Sulphur Cap », incitatif à la propulsion des navires de commerce par GNL) et d'extension de l'offre de services au travers d'acquisitions ;

- Attente d'une cession par Engie de sa participation de 40,4 % dans le capital de la société dont Philippe Berterottière est PDG du conseil d'administration de 1O membres ;

- Bilan très solide -absence d'endettement et trésorerie de 200 M€ à fin juin.

Enjeux

 - Stratégie 2019-2021 de réponse, notamment par l'innovation digitale, à un secteur maritime moins émetteur d'émissions carbone, et d'obtention de 524 M€ de chiffre d'affaires cumulé ;

- Stratégie d'innovation destinée à renforcer les positions dans le gaz naturel, à améliorer les solutions Mark Systems et NO 96 et à participer à la croissance du marché de l'hydrogène ;

                  - 1ère ETI française par le nombre de dépôts de brevets, plus de 80 % du carnet de commandes provenant de technologies proposées depuis moins de 3 ans,

                  - partenariat avec l'incubateur marseillais Zebox, spécialisé dans le transport maritime ;

- Stratégie de responsabilité environnementale :

                  - focus sur la réduction des taux d'évaporation du gaz des cuves de transport ou de   stockage et de diminution des émissions de CO2 (- 43 % en 10 ans),

                  - réduction des consommations d'électricité et revalorisation des déchets ;

- Montée en puissance des activités de service portées par Ascenz, Cryometrics ou Cryovision ainsi que des offres aux GBS (fonds sous-marins, transport d'éthane...) ;

- Après les acquisitions dans le digital -Marorka, spécialiste du smart shipping et OSE Engineering (process d'ingénierie et réduction des émissions)-, achat d'Areva H3Gen, leader de l'électrolyse PEM ;

- Carnet de commandes de 135 unités à fin septembre et développement rapide dans le marché du carburant GNL, d'où une visibilité jusqu'en 2029.

Défis

- Risques géopolitiques concentrés sur le Qatar, la Malaisie et l'Indonésie qui regroupent plus de la moitié de l'offre mondiale de liquéfaction de GNL ;

- Evolution des parts de marchés dans l'offre de carburant GNL aux navires de commerce ;

- Appel contre la décision de l'Autorité coréenne de la concurrence sur les pratiques commerciales de GTT, le condamnant à 9,5 M€ ;

 - Impact de la pandémie : nul avec un bond de 53 % des ventes à fin septembre, du fait des commandes passées en 2018 et 2019 et de l'absence de décalage de construction des navires ;

- Objectif 2020 de 375 à 405 M€ de revenus et de et de 235 à 265 M€ de bénéfice opérationnel ;

- Engagement, pour les exercices 2020 et 2021, d'un taux de distribution de 80 % au moins, avec acompte sur dividende.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.14%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer