Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

GLAXOSMITHKLINE

1 538.40GBX
-0.75% 
valeur indicative 17.55 EUR
Ouverture théorique 1 559.60

GB0009252882 GSK

LSE données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    1 559.60

  • clôture veille

    1 550.00

  • + haut

    1 563.20

  • + bas

    1 529.20

  • volume

    12 262 197

  • valorisation

    7 629 728 MGBX

  • capital échangé

    0.25%

  • dernier échange

    21.06.18 / 17:50:09

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    1 532.50

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur GLAXOSMITHKLINE

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter GLAXOSMITHKLINE à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter GLAXOSMITHKLINE à mes listes

    Fermer

GSK se retire de la course pour les actifs de Pfizer

Reuters23/03/2018 à 12:02
    * Un retrait qui intervient après celui de Reckitt
    * La question de la poursuite des enchères se pose
    * L'action GSK monte, levée des craintes sur le dividende 

 (Actualisé avec)
    par Martinne Geller
    LONDRES, 23 mars (Reuters) - GlaxoSmithKline  GSK.L  a
annoncé vendredi s'être retiré de la course pour le rachat des
actifs de santé grand public de Pfizer  PFE.N , une décision qui
met en péril le processus de mise aux enchères dont  le
laboratoire américain espérait tirer une vingtaine de milliards
de dollars (16 milliards d'euros).
    Il n'était pas possible de savoir dans l'immédiat s'il y
avait encore des candidats en lice pour cette activité, qui
inclut notamment l'antalgique Advil et les vitamines Centrum, en
cedtte fin de dernière semaine de dépôt des offres fermes.
    Le groupe pharmaceutique britannique était considéré comme
favori pour la reprise des actifs de Pfizer, après l'abandon de
son grand rival Reckitt Benckiser  RB.L  mercredi.  
    "Même si nous continuons à passer en revue les opportunités
qui pourraient accélérer notre stratégie, elles doivent
respecter nos critères de retours et ne pas remettre en question
nos priorités en matière d'allocation de capital", a dit la
directrice générale de GSK, Emma Walmsley.
    Ce retrait a provoqué une forte progression de l'action GSK
qui gagnait 3,47% vers 10h30 GMT, alors que la Bourse de Londres
 .FTSE  perdait 0,8%. Certains investisseurs craignaient que le
dividende ne soit affecté en cas de rachat des actifs de Pfizer.
    Des sources proches du dossier ont indiqué jeudi qu'il était
possible que Pfizer reçoive encore des offres, mais que le
groupe américain pourrait aussi décider de ne plus vendre. 
    Pfizer a redit vendredi qu'il continuait d'évaluer les
alternatives pour son activité, c'est-à-dire une scission, une
vente ou toute autre transaction, ou encore de la conserver.
    "Nous n'avons pas encore pris de décision mais nous pensons
toujours en prendre une en 2018", a dit un porte-parole.
    Pfizer est le cinquième acteur mondial dans la santé grand
public, avec 2,5% de ce marché dopé par le vieillissement de la
population et l'intérêt croissant pour le bien-être et la santé.
    La mise en vente de cette activité n'arrive pas au bon
moment pour GSK et Reckitt, sachant que le prix demandé,
d'environ 20 fois le résultat opérationnel de l'activité selon
les analystes de Bernstein, va à l'encontre de la nécessité
d'une discipline financière stricte pour les deux groupes. 
    Le rachat des actifs de Pfizer aurait été la décision la
plus audacieuse de Emma  Walmsley, qui a pris les rênes de GSK
en avril dernier. Mais les investisseurs étaient partagés en ce
qui concerne la logique d'une telle opération, certains
redoutant en outre qu'elle n'entraîne une baisse du dividende.
     Le rachat d'actifs grand public à un prix raisonnable
aurait pu être une manière à faible risque de doper les
résultats, l'effet de taille étant décisif dans ce secteur, mais
il aurait pu aussi détourner GSK du travail de redressement en
cours de sa division pharmaceutique, son coeur de métier.
    GSK gère sa division santé grand public au sein d'une
filiale commune avec Novartis  NOVN.S , ce qui complique en
outre toute acquisition sur ce segment d'activité. Novartis a la
possibilité de céder sa participation de 36,5%, qui représente
environ 10 milliards de dollars, depuis ce mois-ci, même si le
groupe a fait savoir qu'il n'était pas pressé de le faire.

 (Paul Sandle et Martinne Geller, Juliette Rouillon pour le
service français)
 

Valeurs associées

-0.75%
-0.85%
-0.78%
-0.63%

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.