Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Groupama voudrait céder ses parts dans Eiffage

Reuters18/04/2012 à 20:51

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Groupama, quatrième actionnaire d'Eiffage, serait désireux de vendre sa participation dans le groupe de BTP et de concessions si le cours de Bourse remontait, a déclaré mercredi le directeur général d'Eiffage.

Groupama détenait au 31 décembre dernier 6,9% d'Eiffage, derrière les salariés (26,8%), le Fonds stratégique d'investissement (FSI) (20,6%) et les cadres du groupe (8,3%).

"Groupama est en difficulté, tout le monde le sait. Il m'a semblé que Groupama - et son directeur général - était plutôt vendeur à terme de sa participation dans Eiffage à condition que le cours de Bourse remonte de façon significative", a déclaré Pierre Berger au cours de l'assemblée générale du groupe de BTP.

"Nous verrons, il nous semble qu'aujourd'hui aucune décision n'a été prise", a-t-il ajouté. "Par ailleurs, cette vente, si elle s'effectuait dans les mois qui viennent, permettrait d'augmenter notre flottant, ce qui est un voeu et un souhait de l'ensemble des investisseurs."

Pierre Berger a précisé qu'Eiffage et Groupama feraient en sorte qu'un tel placement, s'il a lieu, soit coordonné pour ne pas "faire varier de façon trop brutale et significative le cours de Bourse".

L'action du groupe de BTP a clôturé mercredi en baisse de 6,79% à 25,40 euros.

Une porte-parole de Groupama n'a pas souhaité commenter les déclarations de Pierre Berger. Elle a simplement renvoyé aux indications données par l'assureur lors de la présentation de ses résultats annuels où il prévoyait de réduire la proportions de ses actifs en actions.

Groupama avait augmenté sa participation en 2008, année de la sortie de Sacyr Vallehermoso du capital d'Eiffage après l'échec de sa tentative de rachat du groupe français.

Selon des données Thomson Reuters, les six millions d'actions que détient l'assureur sont valorisés autour de 150 millions d'euros au cours de mercredi.

LÉGÈRE BAISSE DU TRAFIC AU T1, S2 PLUS FAVORABLE

Eiffage a également dit s'attendre à ne rencontrer aucun problème de liquidités au cours des cinq prochaines années après le refinancement en février de 3,5 milliards d'euros de dette bancaire d'Eiffarie, sa coentreprise dans les autoroutes.

Il a également indiqué que le trafic avait légèrement baissé au premier trimestre sur le réseau autoroutier dont il a la concession, notamment APRR (Autoroutes Paris Rhin Rhône), mais que le chiffre d'affaires avait au contraire légèrement progressé dans l'activité grâce aux augmentations des prix des péages entrées en vigueur le 1er février.

"(Les) perspectives (...) sont un peu molles mais (...) ne nous désespèrent pas complètement du fait que le second semestre 2011 avait été assez mauvais, et nous estimons que l'effet de base du second semestre pourrait nous être favorable", a ajouté Pierre Berger.

A propos du bras de fer avec Arnaud Montebourg sur le retrait obligatoire d'APRR, Max Roche, directeur des concessions, s'est montré par ailleurs plutôt confiant étant donné que le tribunal administratif "nous a donné entièrement raison", a-t-il dit.

L'assemblée générale de mercredi était la dernière du président Roverato. Dirigeant historique du groupe, qu'il a créé

sous sa forme actuelle via la fusion de l'ancien Fougerolle avec plusieurs autres sociétés, Jean-François Roverato a cédé l'été dernier la direction générale à Pierre Berger, venu du concurrent Vinci.

"Naturellement le conseil d'administration d'Eiffage décidera en temps utile de ma succession à la présidence qui sera en place au plus tard le 10 septembre prochain", a déclaré celui qui aura dirigé Eiffage pendant plus de vingt ans.

Son successeur à la direction générale a rendu hommage à "l'un des plus grands entrepreneurs français de la période récente", sous les applaudissements des actionnaires réunis salle Wagram à Paris.

Edité par Jean-Michel Bélot


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.