Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

AIR FRANCE - KLM

7.0600EUR
-1.67% 
Ouverture théorique 7.0600
indice de référence SBF 120

FR0000031122 AF

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    7.1960

  • clôture veille

    7.1800

  • + haut

    7.2360

  • + bas

    6.9860

  • volume

    5 986 386

  • valorisation

    3 026 MEUR

  • capital échangé

    1.40%

  • dernier échange

    18.05.18 / 17:36:40

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    6.3540

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    7.7660

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter AIR FRANCE - KLM à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter AIR FRANCE - KLM à mes listes

    Fermer

Grève maintenue chez Air France du 27 juillet au 2 août

Reuters22/07/2016 à 20:13
 (Actualisé avec propos de la direction, réactions de syndicats) 
    PARIS, 22 juillet (Reuters) - Deux syndicats représentatifs 
d'hôtesses et de stewards d'Air France  AIRF.PA , l'Unsa-PNC et 
le SNPNC, ont décidé vendredi de maintenir leur préavis de grève 
du 27 juillet au 2 août au lendemain d'une ultime réunion avec 
la direction. 
    Cette grève arrivera en plein chassé-croisé estival, période 
de forte affluence pour Air France qui pâtit en outre des 
conséquences de l'attentat de Nice et a déjà connu une grève de 
quatre jours de ses pilotes en juin. 
    L'Unsa-PNC et le SNPNC, qui représentent à eux deux 45% des 
hôtesses et stewards de la compagnie protestent notamment contre 
la durée limitée à 17 mois du prochain accord devant entrer en 
vigueur le 1er novembre.  
    "C'est extrêmement démesuré", a précisé le PDG d'Air France 
Frédéric Gagey à des journalistes. "Une grève en cette période 
alors qu'il ne se passe rien dans les jours qui viennent me 
paraît quelque chose d'extrêmement choquant".  
    Une partie "importante" des vols long-courriers seront 
assurés mais les perturbations pourraient être "plus marquées" 
sur les vols court et moyen courrier opérés par des avions d'Air 
France, a précisé Frédéric Gagey. 
    La loi oblige les grévistes à se déclarer 48 heures avant 
leur vol prévu. Air France sera donc en mesure lundi de donner 
une estimation de trafic pour le premier jour de grève. 
    Les deux syndicats grévistes ont regretté que la direction 
n'ait pas cédé sur la durée du nouvel accord et ont rejeté les 
mesures proposées pour améliorer leurs conditions de travail. 
    L'accord actuel, en vigueur depuis trois ans, est en fait 
reconduit "avec des améliorations" jusqu'en mars 2018, a 
souligné de son côté le directeur des ressources humaines d'Air 
France, Gilles Gateau. 
    "On ne nous a même pas présenté un accord mais une lettre 
d'intention avec des demi-mesures et aucune avancée sur la 
durée. C'est indigne", selon Sophie Gorins, secrétaire générale 
du SNPNC.  
    Aucune autre réunion n'est prévue pour l'instant, a indiqué 
de son côté Frédéric Gagey. 
    Le troisième syndicat représentatif, l'Unac (environ 22% des 
hôtesses et stewards), avait décidé début juillet de repousser 
son préavis de grève du 14 au 17 octobre pour laisser au nouveau 
patron d'Air France-KLM, Jean-Marc Janaillac, le temps de 
peaufiner le nouvel accord. 
    L'Unac a fait le même choix que les syndicats de pilotes 
d'Air France, qui ont accepté une trêve jusqu'à début novembre. 
  
    "Toute ressemblance avec une situation vécue par les pilotes 
il y a quelques temps n'est pas fortuite: les méthodes de la 
direction sont restées les mêmes et elles provoquent donc la 
même réponse", ont commenté dans un tract les trois principaux 
de pilotes d'Air France (SNPL, Spaf, Alter). 
    Air France-KLM, qui publiera ses résultats semestriels 
mercredi prochain, a perdu 23,3% en Bourse depuis le début de 
l'année, à comparer à une baisse de 5,4% de l'indice SBF 120 
 .SBF120 . 
 
 (Cyril Altmeyer, édité par Pascale Denis) 
 

Valeurs associées

-1.67%
-0.15%

Mes listes

valeur

dernier

var.

5614.51 -0.13%
13.435 -1.39%
17.08 +0.18%
56.5 +1.07%
1.177 0.00%
15.81 -0.41%
20715 -1.12%
86.94 +1.45%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.