Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

AIR FRANCE - KLM

7.1760EUR
+1.64% 
Ouverture théorique 7.1760
indice de référence SBF 120

FR0000031122 AF

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    7.1000

  • clôture veille

    7.0600

  • + haut

    7.3320

  • + bas

    7.0660

  • volume

    4 710 137

  • valorisation

    3 076 MEUR

  • capital échangé

    1.10%

  • dernier échange

    21.05.18 / 17:35:14

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    6.4600

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    7.8920

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter AIR FRANCE - KLM à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter AIR FRANCE - KLM à mes listes

    Fermer

Grève-Lufthansa annule près de la moitié des vols longs

Reuters07/09/2015 à 23:36

* Grève de 06h00 à 21h59 GMT mardi, suivie d'une autre grève mercredi * Lufthansa annule 84 vols LC, 90 assurés * Les sept vols fret assurés * L'action est stable (actualisé avec réaction de Lufthansa) par Victoria Bryan BERLIN/FRANCFORT, 7 septembre (Reuters) - Lufthansa LHAG.DE a annulé un peu moins de la moitié de ses vols long-courriers prévus mardi en raison d'une grève du syndicat des pilotes Vereinigung Cockpit (VC), en conflit avec la direction de la compagnie aérienne sur les salaires, les retraites et les réductions de coûts. Ce 13e mouvement de grève en 18 mois affectera tous les vols passagers long-courriers et tous les vols cargo au départ de l'Allemagne entre 6h00 GMT et 21h59 GMT mardi, a précisé le syndicat. VC a annoncé dans la soirée qu'une deuxième grève serait organisée mercredi à partir de 22h00 GMT. Elle touchera les court-courriers de Lufthansa et ceux de sa filiale à bas coûts Germanwings. Lufthansa a toutefois dit de son côté qu'elle assurerait 90 des 174 vols long courrier planifiés pour mardi et les sept vols fret grâce à des pilotes qui se sont portés volontaires. Mercredi, des centaines de vols devraient être annulés sur les 1.350 court-courriers prévus. La liste des vols annulés sera publiée mardi matin. Dirk Schlamp, analyste de DZ Bank, estime que le coût de la grève de mardi pourrait être inférieur à 10 millions d'euros, tout en ajoutant qu'il était difficile de l'estimer. La Lufthansa tente de réduire ses coûts pour défendre ses parts de marché face aux compagnies low cost comme Ryanair RYA.I qui ciblent l'Allemagne. Les discussions entre la direction et Vereinigung Cockpit, qui représente environ 5.000 pilotes de la Lufthansa et de sa filiale Germanwings, ont été à nouveau rompues la semaine dernière. Le syndicat avait pourtant annoncé des concessions, acceptant notamment de porter l'âge de la retraite à 60 ans et d'examiner des mesures pour ramener les coûts à un niveau comparable à ceux d'easyJet EZJ.L . "Avec nos propositions, nous avons clairement montré que les pilotes ne s'opposent pas aux ajustements nécessaires", a affirmé le porte-parole de VC Markus Wahl. Mais le syndicat exige au préalable que Lufthansa cesse d'embaucher des pilotes sous contrat étranger pour l'expansion de sa division Eurowings, qui a une licence d'exploitation autrichienne. Le président du directoire de Lufthansa, Carsten Spohr, a dit à Reuters vendredi que plus d'un millier de pilotes, de la Lufthansa ou non, avaient postulé pour Eurowings. "Etablir un certificat d'exploitation dans un autre pays est quelque chose que d'autres transporteurs low cost ont fait et nous avons copié ce modèle pour notre propre opération low cost", a-t-il dit. La ligne dure de Carsten Spohr rappelle celle de Willie Walsh avec les personnels de British Airways et d'Iberia. Les réductions de coûts obtenues avaient permis à son groupe, IAG ICAG.L , d'afficher des résultats supérieurs à ceux de Lufthansa ou d'Air France-KLM AIRF.PA . IAG vise pour cette année un bénéfice d'exploitation de 2,2 milliards d'euros alors que Lufthansa a un objectif de 1,5 milliard d'euros, qui ne tient pas compte de l'impact des grèves. Ces dernières ont déjà coûté une centaine de millions d'euros à la compagnie allemande rien que cette année. Des analystes relèvent cependant que Willie Walsh était en position de force pour imposer ses conditions à British Airways et Iberia car le conflit se déroulait pendant la crise financière et alors que les prix du pétrole étaient élevés. La tâche est plus difficile pour le patron de la Lufthansa dans un contexte de baisse des prix du kérosène et de hausse du trafic passagers. Lufthansa a dit lundi avoir fait de nouvelles propositions pendant le week-end mais VC a affirmé qu'elles n'étaient pas suffisantes pour rouvrir les discussions. Une porte-parole de la compagnie a fait savoir que les passagers privés de vol mardi seraient orientés vers d'autres transporteurs. (Avec Ludwig Burger et Peter Maushagen, Véronique Tison et Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Valeurs associées

+1.64%
+1.09%
+4.97%
-1.83%
DAX
-0.28%
+0.87%

Mes listes

valeur

dernier

var.

4.428 +0.68%
0.939 +1.62%
13.455 -4.74%
4.693 +0.29%
0.015 0.00%
172.3 +0.06%
17.33 +1.11%
0.417 -0.48%
27.6 +4.94%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.