Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Grèce : chute de 17% des recettes fiscales en janvier

Boursorama09/03/2015 à 15:00

Malgré l'accord décidé récemment, la Gr�ce n'est pas sortie des difficultés financi�res.

L'accord décroché par la Grèce auprès de ses créanciers il y a deux semaines pourrait se révéler difficile à appliquer tel quel. En cause : une chute plus élevée que prévu des rentrées fiscales, faisant resurgir un risque de manque de liquidités à court terme pour l'Etat grec.

La situation s'est dégradée plus vite que prévu sur le front des finances publiques grecques en début d'année. Selon un chiffre repris par nos confrères des Echos, les recettes fiscales auraient chuté de 17% en janvier, créant de potentielles difficultés dans l'échéancier des remboursements que doit suivre le pays. Le gouvernement grec est à la recherche d'une nouvelle solution auprès de ses partenaires.

Nouvelle solution à envisager

Les Echos expliquaient lundi matin que Yanis Varoufakis, ministre grec des Finances, devrait demander en cours de journée aux créanciers du pays de « débloquer des aides au plus vite, avant l'échéance prévue en mai, car le pays [semble] à court de trésorerie ».

Le week-end dernier, le Premier ministre Alexis Tsipras aurait également discuté avec Mario Draghi, président de la BCE, au sujet de la mise en place d'un nouveau plan pour le remboursement de la dette publique, de manière à subvenir aux besoins financiers du pays.

Six milliards à rembourser en mars

De fait, l'échéancier des paiements est tendu : la Grèce doit rembourser six milliards en mars après avoir remboursé 310 millions d'euros au FMI vendredi 6 mars, toujours selon les chiffres des Echos. La forte contraction des recettes publiques en janvier pourrait compliquer les choses.

Parmi les 6 milliards de dettes à rembourser, 4,3 milliards seraient constitués de dettes à court terme arrivant à échéance ce mois-ci. La solution envisagée pour éviter un problème de liquidités serait d'émettre de nouvelles dettes à court terme de manière à repousser l'échéance du véritable remboursement. C'est notamment à ce sujet qu'Alexis Tsipras se serait entretenu avec Mario Draghi il y a deux jours. Or, le président de la BCE serait peu favorable à cette solution « au nom de la défense de la crédibilité du système bancaire grec », expliquaient toujours Les Echos.

La communication entre les deux hommes aurait également porté sur l'acceptation d'un contrôle des finances publiques grecques de la part des « partenaires européens », nouveau nom de la « Troïka » dont le terme est désormais banni.

Chute des rentrées fiscales

La baisse de 17% des recettes publiques en janvier s'expliqueraient par les fortes incertitudes économiques qui ont agité le pays depuis décembre dernier, expliquaient succinctement Les Echos. « Le surplus primaire dégagé par l'ancien gouvernement fond comme neige au soleil », commentait le journal.

Pour rappel, le gouvernement grec a présenté il y a deux semaines un plan de lutte supplémentaire contre les cas de fraude fiscale, y ajoutant un nouveau barème de taxation des revenus les plus élevés. Les nouvelles recettes qui en découleront sont néanmoins prévues pour le courant de l'année 2015, ne permettant pas de compenser la baisse des recettes publiques à court terme.

X. Bargue

Mes listes

valeur

dernier

var.

AXA
22.445 -0.27%
1.1 +1.85%
29.4 0.00%
0.195 -4.88%
0.039 -14.44%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.