Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Grèce : accord ou pas, les banques ne sont pas tirées d'affaire

Le Parisien11/07/2015 à 10:37

Grèce : accord ou pas, les banques ne sont pas tirées d'affaire

Le système bancaire grec, même en cas d'accord entre Athènes et ses créanciers, pourrait faire l'objet de bouleversements, avec à la clé une possible consolidation visant à réduire le nombre d'acteurs.

- La situation actuelle : le ballon d'oxygène de l'ELA

Avec des dépôts en réserve chaque jour moins importants (sous l'effet des retraits des épargnants), et un accès au guichet classique de la Banque centrale européenne (BCE) qui leur est interdit (ce qui leur permettrait d'emprunter auprès d'elle à un taux très bas), les banques grecques ne survivent actuellement qu'à la faveur de prêts d'urgence accordés par la BCE, dits prêts ELA, accordés à des taux moins avantageux.

Si l'ELA a remplacé initialement le rôle des marchés pour financer de nouveaux crédits, car les marchés financiers ne prêtent plus aux banques grecques en raison de la situation du pays, l'argent issu de ce mécanisme se substitue désormais aux dépôts, dont les retraits se sont accentués au cours des derniers mois. Or, la liquidité est l'essence sans laquelle une banque devient incapable de fonctionner normalement, ce qui compromet son existence même.

"Une banque peut mourir à petit feu à cause de la qualité de son portefeuille de crédits mais un problème de liquidité entraîne sa disparition instantanément", a expliqué à l'AFP David Benamou, président de la société de gestion Axiom AI.

- En cas de coupure de l'ELA

Les banques grecques disposent encore d'un coussin de sécurité devant leur permettre de servir aux épargnants leurs dépôts. Mais, à terme, le risque est de voir entrer en vigueur un contrôle des capitaux beaucoup plus strict qu'actuellement, voire total, sans possibilité de retrait au guichet.

- Si la Grèce reste dans la zone euro

Les banques ne seraient pas sorties totalement d'affaire pour autant. Selon plusieurs observateurs, une reconfiguration du panorama bancaire serait souhaitable pour ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.