1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

GRAPHES-L'euro, gagnant de la permanence du modèle économique chinois

Reuters17/10/2017 à 12:07
    * Le modèle chinois n'a pas changé 
    * Il reste fondé sur l'investissement et l'export 
    * Les émergents, nouvelle cible après les pays développés 
    * Le PIB allemand de plus en plus corrélé au PMI chinois 
    * Un facteur d'appréciation de l'euro 
 
    PARIS, 17 octobre (Reuters) - Le 19e Congrès du Parti 
communiste chinois débutera formellement mercredi après une 
minutieuse préparation qui laisse peu de place aux surprises et 
devrait conforter le pouvoir du président Xi Jinping à un moment 
où le pays, principal contributeur à la croissance mondiale, 
cherche un nouveau souffle.  
    Pour tenir l'objectif d'un doublement du produit intérieur 
brut et du revenu moyen par tête d'ici 2020 par rapport au 
niveau de 2010, Pékin a besoin d'une croissance de 6,5% à 7% par 
an en moyenne.  
    Confrontée aux conséquences de la politique de l'enfant 
unique, qui contribue au vieillissement accéléré de sa 
population, la Chine ne peut compter sur la demande intérieure 
pour maintenir un tel rythme de croissance, a prévenu 
Jean-Joseph Boillot, spécialiste des pays émergents et 
conseiller au club du CEPII, lors d'une récente réunion 
d'investisseurs organisée par Swiss Life Asset Management. 
    La part de la consommation dans le produit intérieur chinois 
peine d'ailleurs à progresser en dépit des discours sur le 
basculement de la croissance vers la demande intérieure au 
détriment de l'investissement et l'export. 
     
      
     
    "Les autorités chinoises savent que la clé de la 
prolongation de la réussite économique chinoise réside dans 
l'industrie", note de son côté Jean-François Dufour, de 
Montsalvy Consulting dans un récent essai intitulé "Chine: le 
paradoxe des réformes". 
    "L'économie post-industrielle est un luxe que peuvent se 
permettre des pays occidentaux qui ont accumulé les bénéfices 
d'un siècle et demi de développement (...) mais pour la Chine, 
dont le décollage ne date que d'un quart de siècle, c'est une 
chimère." 
    La République populaire ne peut par ailleurs plus compter 
sur la demande des pays développés, moteur de l'essor 
spectaculaire de la fin des années 1990 à la fin des années 
2000, avec des taux de croissance de l'ordre de 10% l'an, avant 
que l'éclatement de la crise financière de 2008 ne la ramène à 
des perspectives modestes.  
     
    PLAN MARSHALL 
    "La Chine a besoin de croissance endogène dans les pays 
émergents et de leurs quatre milliards de consommateurs 
potentiels pour trouver de nouveaux débouchés", estime 
Jean-Joseph Boillot. 
     "C'est le sens du grand plan Marshall qu'elle a lancé avec 
l'initiative OBOR (One Belt, One Road)", portée dès 2013 par Xi 
Jinping et qui vise à constituer une nouvelle route de la soie 
doublée d'une ceinture maritime de la Chine jusqu'à l'Europe 
pour des investissements chiffrés par Pékin à 1.000 milliards de 
dollars au moins. 
    Jean-Joseph Boillot souligne au passage que les 
investissements directs de la Chine dans les pays émergents 
représentent près des deux tiers de ses investissements totaux à 
l'étranger, contre un tiers dans les pays développés, qui 
pourtant défrayent périodiquement la chronique.  
    Selon le China Global Investment Tracker, développé par 
l'American Enterprise Institute, un laboratoire d'idées financé 
par les milieux d'affaires américains, les investissements 
directs et en infrastructures de la Chine à l'étranger depuis 
janvier 2005 dépassent 1.650 milliards de dollars (1.400 
milliards d'euros), dont plus de 1.000 milliards dans les pays 
émergents contre 300 milliards en Europe et à peine plus de 170 
milliards aux Etats-Unis.  
    Pour Jean-Joseph Boillot, Pékin est en passe de réussir son 
pari de faire des émergents le relais d'un modèle de croissance 
qui restera largement fondé sur l'investissement et l'export, 
comme le montre le redémarrage du commerce mondial avec celui du 
commerce extérieur chinois.  
     
     
     
     
   "La reprise économique mondiale a été tirée par la Chine, 
pays contribuant le plus à la croissance globale, et de loin", 
note d'ailleurs Witold Bahrke, responsable de la stratégie de 
Nordea Asset Management. "La situation cyclique s'articule donc 
plus que jamais autour de la Chine." 
     
    LE PIB ALLEMAND SOUS INFLUENCE CHINOISE 
    L'Allemagne est particulièrement exposée au cycle chinois et 
l'évolution des indices des directeurs d'achat dans le secteur 
manufacturier en Chine explique mieux les variations de la 
croissance allemande d'un trimestre sur l'autre que l'indice Ifo 
du climat des affaires ou l'indice PMI Composite allemands, 
relèvent de leur côté Evelyn Hermann et Gilles Moec, économistes 
de Bank of America Merrill Lynch.  
    Ainsi, si l'indice PMI manufacturier chinois augmente, alors 
la croissance allemande devrait elle aussi s'accélérer.  
    Une accélération de la croissance allemande est à son tour 
susceptible de contribuer à celle de l'ensemble de la zone euro, 
favorisant les anticipations de resserrement de la politique 
monétaire et avec elles la fermeté de l'euro.  
     
 
    Sur le même thème :  
    *Un 19e Congrès du PCC pour consolider le pouvoir de Xi 
Jinping   
    *ENCADRE-Les enjeux du 19e Congrès du PCC   
     
    Sources :  
    *La Chine ouvre-t-elle la voie à des réformes de long terme 
? Nordea Asset Management. 17 octobre 2017  
    *Look at China to explain the German cycle. Europe Economic 
Weekly. 13 octobre 2017. Bank of America Merrill Lynch. 13 
octobre 2017  
    *Marchés émergents : Vers la fin du modèle chinois ? 
Présentation Swiss Life Asset Managers. 5 octobre 2017  
    *China's new growth paradigm. China Watch. TS Lombard. 5 
octobre 2017  
    *Chine: Le paradoxe des réformes. Jean-François Dufour. 
Montsalvy Consulting.  
    *Infographics/China Mapping Silk Road Intiative. Mercator 
Institute for China Sutdies - MERICS. https://www.merics.org/en/merics-analysis/china-mapping/china-mapping/ 
    *China Global Investment Tracker. http://www.aei.org/china-global-investment-tracker/ 
     
 
    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ 
Chine - Modèle de croissance    http://reut.rs/2kSC7y2 
Commerce mondial et commerce extérieur chinois    http://reut.rs/2kVyMyi 
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^> 
 (Marc Joanny, édité par Marc Angrand) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

0.17 -5.56%
1.15045 +0.77%
56.44 -0.14%
31.445 -0.49%
0 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.