1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

GRAPHES-Devises et Bourses émergentes ont connu leur meilleure année depuis 2009
Reuters29/12/2017 à 14:46

    * Graphique sur la performance des Bourses émergentes en 
2017: 
    * http://tmsnrt.rs/2dZbdP5 
    * Graphique sur la performance des devises émergentes en 
2017: 
    * http://tmsnrt.rs/2e7eoml 
 
    par Karin Strohecker 
    LONDRES, 29 décembre (Reuters) - Les Bourses émergentes 
affichent en 2017 la meilleure performance des différentes 
classes d'actifs et de nombreuses devises émergentes terminent 
aussi l'année sur de solides gains, à la faveur d'une croissance 
économique mondiale robuste, d'un dollar faible et de taux 
d'intérêt bas.  
    L'indice MSCI des Bourses émergentes  .MSCIEF  est en hausse 
de plus de 34% depuis début janvier, affichant sa meilleure 
performance annuelle depuis 2009, porté par la hausse des 
marchés asiatiques, avec un bond de 50% de l'indice MSCI des 
Bourses chinoises  .dMICN00000PUS  et de 43% pour celui des 
valeurs sud-coréennes  .dMIKR00000PUS . 
    Les marchés émergents ont bénéficié de la faiblesse du 
dollar qui a cédé plus de 9% sur l'année contre un panier des 
autres grandes devises  .DXY  en dépit de trois relèvements de 
ses taux directeurs par la Réserve fédérale. La devise 
américaine devrait ainsi enregistrer sa plus forte baisse 
annuelle depuis 2003.  
    Une performance sans relief des Treasuries a aussi bénéficié 
aux indices de la dette émergente en devises locales 
 .JPMGBIEMGD  comme en dollar  .JPMEGDR , en hausse de 15% et 9% 
respectivement sur l'année.  
    Et avec des matières premières en forte hausse - du charbon 
au pétrole en passant par le cuivre - les planètes étaient 
alignées pour les actifs émergents cette année.  
    Il n'en sera peut-être pas de même en 2018.  
    "Nous avons constaté un rebond de la croissance des marchés 
émergents depuis la mi-2016 après six ans de tendance négative", 
a dit Polina Kurdyavko, co-responsable des investissements sur 
la dette émergente de BlueBay Asset Management.  
    "Les valorisations semblent attractives comparées à celles 
des pays développées mais il est difficile d'espérer des 
performances à deux chiffres ou mêmes proches de 10% des indices 
au vu des niveaux actuels des spread, à moins d'un retournement 
sur les Treasuries, ce qui n'est pas notre scénario central." 
    La faiblesse du dollar a aussi bénéficié aux devises 
émergentes dont l'indice ELMI+ de JP Morgan  .JPMELMIPUSD , qui 
affiche un gain de 11% cette année, là encore sa meilleure 
performance depuis 2009.  
    Le rand sud-africain a terminé l'année en fanfare après 
l'élection de Cyril Ramaphosa à la tête du Congrès national 
africain (ANC), dont les investisseurs espèrent qu'elle favorise 
le lancement de réformes cruciales pour le pays. 
    Le rand a enregistré sa meilleure performance trimestrielle 
en plus de sept ans et une croissance annuelle à deux chiffres 
pour la deuxième année consécutive.  
    "La devise et les obligations sud-africaines ont déjà 
enregistré un solide rally après le soulagement lié à l'élection 
de Ramaphosa", a dit Simon Quijano-Evans de legal & General 
Asset Management.  
    "Le prochain catalyseur majeur viendra d'un départ effectif 
de Mr Zuma selon des modalités que l'ANC et le parlement 
décideront", a-t-il ajouté, en référence à la procédure de 
destitution visant le président Jacob Zuma dans le cadre d'un 
détournement de fonds publics pour réaliser des travaux dans sa 
résidence personnelle. 
    Les devises émergentes européennes sont en tête du palmarès 
des variations contre le dollar avec des progressions de près de 
20% pour la couronne tchèque et le zloty polonais.  
    En revanche la lire turque a subi le contrecoup du 
durcissement du régime du président Erdogan après le coup d'Etat 
manqué de juillet 2016. Elle cède près de 7% depuis début 
janvier et accuse une cinquième année consécutive de baisse.  
 
 (Marc Joanny pour le service français, édité par Juliette 
Rouillon) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

60.22 -1.17%
15.226 -1.36%
6.66 -0.57%
27.405 -2.99%
13.44 +1.20%

Les Risques en Bourse

Fermer