Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

GRAPHES-Avec ou sans QE, la zone euro risque de rester à la traîne

Reuters16/01/2015 à 18:33

* Décrochage industriel depuis 2010 : http://bit.ly/1sywJ0L * Panne de l'investissement : http://bit.ly/14AaLzb et * http://bit.ly/1IKyvOk * Plan Juncker et QE ne suffiront pas, estiment des économistes * Lien étroit entre investissement et valorisations boursières : http://bit.ly/1DG0WPs 16 janvier (Reuters) - L'écart continue de se creuser entre les Etats-Unis et la zone euro en matière de production manufacturière, reflétant la divergence des dynamiques d'investissement de part et d'autre de l'Atlantique, qui n'est pas sans conséquence sur les performances boursières comparées des deux blocs. La production manufacturière s'inscrivait en progression de 4,9% sur un an aux Etats-Unis au mois de décembre, selon les dernières données disponibles, publiées vendredi par la Réserve fédérale. ID:nL6N0UV2RY Selon les données d'Eurostat publiées mercredi, la production industrielle de la zone euro s'inscrivait en recul de 0,4% sur un an à la fin novembre. ID:nL6N0UK13C L'écart entre la production manufacturière des Etats-Unis et celle de la zone euro n'a cessé de se creuser depuis 2010. Graphique de l'évolution de la production manufacturière aux Etats-Unis et en zone euro depuis 2010 : http://bit.ly/1sywJ0L Une évolution qui reflète la divergence des dynamiques d'investissement dans les deux blocs économiques. Graphique de l'évolution de l'investissement des entreprises non financières aux Etats-Unis et en zone euro depuis 1999 : http://bit.ly/14AaLzb La formation brute de capital fixe au sein de la zone euro est ainsi inférieure de 345 milliards d'euros par rapport à son pic d'avant la crise financière et d'environ 550 milliards d'euros par rapport à la tendance qui prévalait depuis le milieu des années 1990. Graphique du gap d'investissement dans la zone euro depuis la crise financière de 2008 : http://bit.ly/1IKyvOk Ce décrochage ne semble pas appelé à se résorber rapidement. Certes, la Commission européenne a lancé un vaste plan d'investissement de 315 milliards d'euros, dit 'plan Juncker'. Il n'est toutefois abondé qu'à hauteur de 21 milliards d'euros, apportés pour 16 milliards par le budget de l'UE et pour cinq milliards par la Banque européenne d'investissement, chaque euro public étant supposé générer 15 euros d'investissement privé sur une période de trois ans. Ce qui semble insuffisant pour combler le retard d'investissement européen. La Banque centrale européenne envisage aussi de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire avec des achats massifs de dettes souveraines pour stimuler la croissance et prévenir un scénario de déflation au sein de la zone euro. "Nous savons que l'assouplissement quantitatif fonctionnera pour les marchés financiers mais il ne peut pas à lui seul améliorer les conditions d'investissement en Europe, qui continue d'être confrontée au surendettement et à la réduction par les banques de leur levier d'endettement", préviennent les économistes de RBS. Le lien étroit entre l'investissement des entreprises non financières et les niveaux absolus de valorisation des marchés actions peut aussi expliquer la sous-performance des marchés actions européens par rapport aux marchés actions américains depuis leur rebond post-crise financière. Graphique du lien entre investissement et niveau de valorisation des marchés actions aux Etats-Unis et en zone euro : http://bit.ly/1DG0WPs Graphique des performances comparées de l'indice S&P 500 et du Stoxx 600 depuis mars 2009 : http://bit.ly/14WIqEk Sources : * EU tries to make Europe a good investment. Macro Credit Research. RBS. 14 janvier 2015 * USD and EPS : Do you really want to hurt me ? Macro Research. Natixis. 13 janvier 2015 * Global Economy. 2015 Outlook. The oil price collapse is a game changer. Blue Book. Axa Investment Managers. 29 décembre 2014 (Marc Joanny, édité par Dominique Rodriguez)

Mes listes

valeur

dernier

var.

515.2 +0.49%
15.4 -1.16%
1.163 +0.09%
0.277 -3.48%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.