1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Goldman Sachs relève sa prévision pour les cours du pétrole en 2018

Reuters05/12/2017 à 08:17
    5 décembre (Reuters) - Goldman Sachs  GS.N  a relevé sa 
prévision de cours du pétrole en 2018 en évoquant une 
contraction des réserves mondiales et la détermination affichée 
par la Russie et l'Arabie saoudite pour piloter un rééquilibrage 
du marché via une limitation de leur offre l'année prochaine. 
    La banque américaine a porté sa prévision de cours du Brent 
 LCOc1  pour 2018 à 62 dollars le baril et celle pour le brut 
léger américain (WTI)  CLc1  à 57,50 dollars. Cette révision 
reflète également une hausse des tarifs des oléoducs aux 
Etats-Unis et un creusement de l'écart de prix entre Brent et 
WTI, souligne la banque. 
    L'Opep, emmenée par l'Arabie saoudite, et 10 autres 
producteurs, dont la Russie, se sont entendus la semaine 
dernière pour prolonger jusque fin 2018 leur accord de 
limitation de leur production, qu'ils se laissent toutefois la 
possibilité de modifier en juin.   
    "Si cet accord laisse la porte ouverte à une sortie plus 
précoce que ce qui est actuellement prévu, nous reflétons 
désormais cette détermination dans notre prévision d'offre, avec 
une application complète (de l'accord) pour une période 
prolongée et un taux de sortie plus modeste", écrivent les 
analystes de Goldman Sachs dans leur note. 
    "Bien sûr, des risques demeurent et nous les voyons avec un 
biais haussier en 2018 avec le risque d'un resserrement 
excessif, soit en raison de nouvelles perturbations (...) ou 
parce que l'Opep laisserait la baisse des stocks s'intensifier", 
ajoutent-ils. 
    Goldman Sachs pense cependant que la réaction des autres 
producteurs, notamment ceux de pétrole de schiste aux 
Etats-Unis, à une hausse des cours encouragerait l'Opep et la 
Russie à remettre en route des capacités non-utilisées, ce qui a 
pour conséquences de donner un biais baissier aux risques à long 
terme sur les cours. 
    Le Brent se traitait mardi légèrement sous 62,50 dollars le 
baril et le brut léger américain à environ 57,50 dollars le 
baril. 
 
 (Nithin Prasad à Bangalore; Bertrand Boucey pour le service 
français) 
 

Valeurs associées

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer