Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

GM rachète 200 millions de ses actions au Trésor américain

Reuters19/12/2012 à 20:33

GENERAL MOTORS RACHÈTE 200 MILLIONS DE SES ACTIONS AU TRÉSOR AMÉRICAIN

par Ben Klayman

(Reuters) - General Motors a annoncé mercredi le rachat de 200 millions de ses actions au Trésor américain, lequel entend céder d'ici 15 mois le solde de sa participation dans le constructeur automobile, un désengagement qui pourrait toutefois coûter plusieurs milliards de dollars à l'Etat fédéral.

Dan Ammann, le directeur financier de GM, a indiqué que le groupe de Detroit verserait 5,5 milliards de dollars pour reprendre ces 200 millions de titres, soit un prix de 27,50 dollars par action, supérieur de 7,9% au cours de clôture de mardi.

L'opération devrait être bouclée avant la fin du mois.

Les investisseurs ont salué cette annonce. A la mi-séance à Wall Street, l'action GM avançait de 7,96% à 27,52 dollars.

Le Trésor a fait savoir de son côté qu'il vendrait sa participation résiduelle d'environ 300,1 millions d'actions "par divers moyens et de manière ordonnée" à partir des janvier, le désengagement devant être effectif "d'ici les 12 à 15 prochains mois."

GM avait reçu environ 50 milliards de dollars de l'Etat américain dans le cadre de sa restructuration en 2009, via le programme d'aide TARP (Troubled Asset Relief Program). Ce sauvetage, ainsi que celui de Chrysler, également en difficulté, visait à préserver plus d'un million d'emplois mais à valu à GM le sobriquet de "Government Motors".

L'opération annoncée mercredi portera à 28,6 milliards de dollars la somme jusqu'ici recouvrée par le Trésor américain. Pour se voir totalement indemnisé du soutien apporté au constructeur, le Trésor doit encore obtenir 20,9 milliards de dollars. Pour ce faire, il devrait céder ses titres résiduels au prix moyen de 69,72 dollars, ce qui paraît peu envisageable.

Une cession de ces titres au même prix que les 200 millions d'actions vendues ce mercredi à GM ferait perdre 12 milliards de dollars à l'Etat fédéral.

"Le programme TARP était voué à intervenir de façon temporaire, pour des situations d'urgence. L'Etat n'a pas vocation à détenir des titres de groupes privés pour une période indéterminée", a déclaré dans un communiqué le secrétaire adjoint au Trésor chargé de la stabilité financière, Timothy Massad.

"Sortir du capital de GM dans les 12 à 15 prochains mois est en adéquation avec nos deux objectifs: réduire le programme TARP dès que possible, et protéger l'intérêt du contribuable".

L'Etat fédéral, qui a déjà recouvré 381 milliards de dollars, soit environ 90% des 418 milliards de dollars déboursés dans le programme TARP, avait annoncé la semaine dernière avoir finalisé la vente de ses dernières actions ordinaires AIG, faisant ainsi définitivement sortir l'Etat fédéral du capital du groupe d'assurance.

Après cette opération de rachat de titres, le Trésor détiendra encore environ 19% du capital de GM, contre près de 26% actuellement. Dan Amman a précisé que GM ne rachèterait pas davantage de titres directement au Trésor après cette opération.

Grâce à elle, l'action GM sera délestée d'un "excédent" qui freinait les achats, a ajouté Dan Ammann, qui a précisé que cette opération permettrait en outre d'augmenter le bénéfice par action en réduisant d'environ 11% le nombre de titres en circulation.

GM, qui passera au quatrième trimestre une charge de près de 400 millions de dollars liée à cette opération, terminera l'année avec environ 38 milliards de dollars de liquidités, a encore précisé le directeur financier.

En outre, le Trésor a accepté de lever certaines de ses exigences, concernant par exemple le niveau de production aux Etats-Unis ou encore l'interdiction d'acquérir des avions d'affaires. En revanche, la limitation des salaires des plus hauts dirigeants prévue dans le cadre du programme TARP restera en vigueur.

Catherine Monin pour le service français, édité par Véronique Tison

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.