Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

GESTION-Schroders, confiant sur la croissance, vend les Treasuries et le Bund
Reuters20/09/2017 à 16:18

    PARIS, 20 septembre (Reuters) - La croissance mondiale reste 
solide et les inquiétudes liées à la faiblesse de l'inflation 
aux Etats-Unis sont excessives, ce qui devrait contribuer à 
faire remonter les taux, estime les équipes de gestion 
obligataire de Schroders. 
    La société de gestion a ainsi adopté une position vendeuse 
sur les obligations souveraines américaines et allemandes, 
disant faire "preuve de patience". 
    "Les taux ne sont pas là où ils doivent être. La courbe est 
beaucoup trop plate par rapport à la phase économique dans 
laquelle on se trouve", a expliqué Philippe Lespinard, directeur 
de la gestion obligataire de Schroders lors d'une conférence 
mardi soir. 
    Le gérant estime que le rendement des Treasuries à 10 ans 
pourrait atteindre 2,5% à 2,6% d'ici la fin de l'année, contre 
un peu plus de 2,2% actuellement.   
    Il souligne que la croissance mondiale est solide et que les 
pressions déflationnistes ont disparu, et il juge "infondées" 
les inquiétudes sur la faiblesse de l'inflation aux Etats-Unis. 
    "Il y a de moins en moins de pays faibles en terme de 
croissance, à part peut-être le Venezuela et l'Afrique du Sud.  
    "La croissance accélère doucement mais elle est beaucoup 
mieux répartie, avec une zone euro qui contribue au-delà de sa 
capacité de croissance, ce qui est une première depuis dix ans", 
indique Philippe Lespinard.  
    Parmi les principaux risques pour les marchés obligataires 
dans les prochains mois, le gérant identifie notamment les 
tensions liées à la Corée du Nord - tout en notant qu'elles ont 
de moins en moins d'impact sur le marché - et un ralentissement 
de la croissance chinoise. 
    Un retour marqué de l'inflation constituerait "la grosse 
surprise, et forcément une mauvaise", ajoute-il. 
    Mais la situation politique en Italie, qui pourrait souffrir 
du resserrement de la politique de la Banque centrale européenne 
(BCE), est "vraiment notre gros souci", indique Philippe 
Lespinard.  
    Des élections législatives doivent avoir au plus tard en mai 
prochain en Italie et le Mouvement 5 étoiles (M5S), un parti 
eurosceptique et anti-élites, est régulièrement donné en tête 
dans les sondages sur les intentions de vote.  
    "L'attitude des Italiens vis-à-vis de l'euro traduit un 
désenchantement patent. Cela ne veut pas dire que le Mouvement 5 
étoiles va gagner, mais les Italiens sont beaucoup plus 
réceptifs au discours sur une sortie de l'euro", explique le 
gérant.  
    "Une telle décision politique serait beaucoup plus grave 
pour l'économie européenne qu'une sortie du Royaume-Uni de 
l'Union européenne", prévient-il.    
     
 
 (Blandine Hénault, édité par Marc Angrand) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer