Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

GESTION 2019-Les Bourses suspendues à la réduction du bilan des banques centrales - LFDE
Reuters08/01/2019 à 13:38

    PARIS, 8 janvier (Reuters) - La diminution du bilan des
banques centrales explique le regain de volatilité observé en
2018 et constitue le sujet de l'année pour les investisseurs,
estime Olivier de Berranger, directeur de la gestion chez La
Financière de l'Echiquier (LFDE).
    "La Réserve fédérale (Fed) a peut-être joué un peu fort en
relevant les taux et en retirant de la liquidité simultanément",
a-t-il expliqué lors d'une conférence de presse mardi.
    "L'un des deux va sûrement ralentir, et c'est avec le 'fine
tuning' (bon ajustement) de ces deux curseurs que va se jouer
l'année boursière en 2019", a-t-il ajouté.
    "La bonne nouvelle est que les responsables de la Fed sont
très conscients de tout cela."
    Le gérant de LFDE estime par ailleurs peu probable une
récession cette année. "Aucun indicateur 'dur' n'indique une
récession dans les prochains trimestres. Ce sera plutôt une
question pour les marchés au second semestre, lorsqu'on va
essayer d'établir le point de récession en 2020."
    En attendant, les valorisations redevenues attractives
plaident pour un retour progressif sur le marché. "Notre
conviction est que la valorisation reste un critère fondamental
de performance à un horizon de trois à cinq ans", indique
Olivier de Berranger. 
    "Nous réinvestissons tranquillement en favorisant deux types
d'entreprises: les modèles non liés à la croissance mondiale ou
les valorisations ultra-bradées", explique-t-il.
    "En 2018, la macroéconomie s'est bien tenue mais les marchés
non. En 2019, on pourrait connaître l'inverse avec une
macroéconomie qui ralentit mais des marchés qui se portent mieux
car ils ont déjà intégré beaucoup d'éléments négatifs", a ajouté
le gérant. 
    
    VOIR AUSSI: 
    LE POINT sur les perspectives de marché 2019 des gérants et
stratèges  
     

 (Blandine Hénault, édité par Marc Angrand)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer