1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

GESTION 2018-Les profits resteront un soutien pour les actions en 2018 - JPMorgan
Reuters27/11/2017 à 15:24

    PARIS, 27 novembre (Reuters) - La croissance des bénéfices 
des entreprises mondiales devrait encore atteindre un niveau à 
deux chiffres en 2018, grâce notamment au maintien d'une 
conjoncture économique solide, et elle pourrait donc servir à 
nouveau de soutien aux marchés d'actions, estiment les stratèges 
de JPMorgan Cazenove. 
    Selon eux, les profits des sociétés dans le monde devraient 
progresser de 12% cette année, soit la plus forte croissance 
enregistrée depuis 2010. 
    Ce mouvement devrait se poursuivre l'an prochain à la faveur 
d'un environnement économique mondial porteur mais aussi grâce à 
un moindre effet des variations de changes sur les comptes des 
entreprises, expliquent les analystes de la banque américaine. 
    Même si les marges ont progressé ces deux dernières années, 
il reste de la place pour une amélioration supplémentaire, que 
ce soit pour les entreprises européennes ou américaines, 
ajoutent-ils. 
    "Si notre point de vue constructif sur les résultats se 
concrétise, cela empêchera que toute baisse de marché ne 
devienne trop sévère", pointent les stratèges. 
    Et ce d'autant que le consensus actuel n'est pas 
"exagérément élevé", avec une hausse de 9% des bénéfices par 
action attendue en Europe et une progression de 12% prévue pour 
les entreprises américaines.  
    Pour ces dernières, "l'impact potentiel lié à des réductions 
d'impôts n'est pas encore reflété dans les prévisions des 
analystes", jugent les stratèges de JPMorgan. 
    En terme de secteurs, ils favorisent les banques, en 
particulier celles de la zone euro, qui devraient profiter d'une 
pentification de la courbe des taux, et délaissent les valeurs 
les plus cycliques, estimant que le pic de l'accélération 
économique est désormais passé.  
     
 
 (Blandine Hénault, édité par Marc Angrand) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

6010.98 -0.58%
1.10865 -0.06%
62.34 -0.51%
30.32 -0.35%
47.8 -0.65%

Les Risques en Bourse

Fermer