Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

GENFIT soutenu par le lancement d'un test de la Nash
AOF03/05/2021 à 12:23

(AOF) - Genfit gagne 4,8% à 3,876 euros, soutenu par le lancement de NASHnext, un nouveau test diagnostic non-invasif de la stéatohépatite non-alcoolique (Nash). Ce test est mis à disposition exclusivement aux Etats-Unis et au Canada par Labcorp. NASHnext est basé sur NIS4, la technologie diagnostique de Genfit utilisant un test moléculaire sanguin innovant qui s'appuie sur des biomarqueurs pour identifier la Nash avec fibrose significative, également qualifiée de " Nash à risque".

Nash, la forme la plus sévère de la nonalcoholic fatty liver disease (Nafld), est une maladie largement sous diagnostiquée à l'origine de complications hépatiques graves, rappelle Genfit.

La Nafld, précurseur de la Nash, affecte, selon les estimations, près de 80 millions de personnes aux Etats-Unis, mais seuls 5% des patients ont conscience de leur maladie hépatique en raison de sa nature asymptomatique et des difficultés d'accès aux tests.

La biopsie, très invasive, reste aujourd'hui la référence clinique pour la diagnostiquer.

L'enjeu est d'importance pour le groupe. Fin septembre, la biotech avait annoncé son objectif de réduire de plus de 50% son rythme de consommation de trésorerie d'ici 2022 après l'abandon de ses investigations dans la Nash, sa principale spécialité.

Le groupe a été contraint de se concentrer sur deux axes prioritaires : la Cholangite Biliaire Primitive (PBC) et le NIS4, une technologie de diagnostic sanguin, qui, si elle est approuvée, permettrait l'identification des patients atteints de Nash à risque.

Les patients remplissant les critères cliniques correspondant à une suspicion de NAFLD ou de NASH représentent la population cible des tests NASHnext, l'un des premiers tests sanguins qui fournit un score simple pour le diagnostic de la NASH avec fibrose hépatique significative à sévère.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Les points forts de la valeur

- Société biopharmaceutique créée en 1999 à Lille et Cambridge, numéro 1 mondial de l'expertise des récepteurs nucléaires et du développement des thérapies et diagnostics des maladies cardiométaboliques (diabète, dyslipidémies, etc.) et des désordres associés type hépatite stéatosique non-alcoolique (NASH en anglais)  ;

- Portefeuille décliné en 5 grands programmes : le GFT505 ou elafibranor, dans la NASH, 2 programmes de biomarqueurs sur le diabète de type 2, un programme sur les dérèglements du rythme circadien  associés au diabète de type 2, un programme sur les dérèglements du système immunitaire touchant le foie et/ou les intestins, un programme sur les mécanismes de fibrose touchant le foie et/ou les intestins : un ensemble de cibles fait l'objet d'un programme de validation pharmacologique ;

- Chiffre d'affaires de 102 000 euros  fin mars 2020, tiré des prestations de services Terns Pharmaceuticals ;

- Brevetage et protection jusque fin 2035 du GFT505 contre la NASH et les maladies hépatiques pour l'Europe et les Etats-Unis ;

- Capital éclaté depuis l'introduction au Nasdaq, avec un repli de la part des actionnaires historiques -management et employés (6,06 %) et Université de Lille 2 (2,09 %), Jean-François Mouney étant président du conseil d'administration et Pascal Prigent directeur général ;

- Trésorerie tendue face aux défis de l'entreprise, de l'ordre de 252 M€  fin mars.

=/ Enjeux/=

- Forte progression du marché des maladies diabétiques de type 2, liées à l'obésité, et des maladies NASH (2O millions d'adultes concernés aux Etats-Unis) ;

- Stratégie visant à transformer la société de biotechnologique à biopharmaceutique intégrée ;

. Société engagée dans la recherche, les licences de crédit innovation assurant la totalité du chiffre d'affaires ;

- Stratégie environnementale fondée sur le traitement des déchets infectieux de l'activité et sur la réduction de la consommation de gaz et électricité ;

- Valorisation fondée sur le pipeline de médicaments et sur les accords de commercialisation, d'où la forte sanction subie fin mai.

=/ Défis /=

- Année 2020 marquée par l'échec de la phase 3 de l'elafibranor Fibrosis (Resolve-it), annoncé la mi-mai ;

- Impacts des 1ères décisions sur la nouvelle orientation stratégique :

                  - arrêt des essais de phase 3 de Resolve-IT dans la NASH,

                  - accélération des 2 programmes phares : l'elafibranor dans la PBC et le déploiement                  commercial de la technologie propriétaire NIS4(TM) dans le diagnostic de la NASH ;

- Poursuite du programme NIS4 (prise de sang diagnostiquant la présence de la NASH) dont la dérivation et la validation ont été publiés en août par le Lancet ;

- Impact de la pandémie : la suspension de tous les essais de phase 1 et des recrutements de patients.

D'excellentes perspectives pour le secteur

Selon Moody's le chiffre d'affaires du secteur devrait progresser de 4 à 6 % en 2021, contre 2 à 4 % prévus initialement.

Les cinq premiers fabricants de vaccins (Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca, Novavax et Johnson & Johnson) devraient fortement bénéficier de cette croissance, même si des incertitudes existent sur les capacités de production. Les fabricants de traitements (Gilead, Eli Lilly et Regeneron notamment) ne devraient pas être en reste.

A côté des opportunités existent également des menaces au rang desquelles figurent les baisses de prix potentielles, en particulier aux États-Unis, premier marché mondial. La montée en puissance des biosimilaires (génériques des médicaments biologiques) devrait également contribuer à tirer les prix vers le bas.

Valeurs associées

Euronext Paris +2.10%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 03/05/2021 à 12:23:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer