Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Genfit présente des résultats financiers en repli au premier semestre 2022
information fournie par AOF29/09/2022 à 10:08

(AOF) - Genfit, société biopharmaceutique de stade clinique avancé engagée dans l'amélioration de la vie des patients atteints de sévères maladies chroniques du foie, a annoncé hier soir ses résultats financiers pour le premier semestre 2022 et a fait le point sur ses activités. Le premier semestre 2022 se solde par un résultat net négatif de 10 millions d’euros contre un bénéfice net de 9 millions d’euros au premier semestre 2021. Le résultat financier s'est monté à un gain de 4 millions d'euros au premier semestre 2022, contre un gain de 36 millions d'euros au premier semestre 2021.

Pour comparaison, il est à noter que le résultat financier du premier semestre 2021 comprenait un boni d'un montant de 35,6 millions d'euros généré par le rachat partiel de la dette obligataire convertible de Genfit conclu dans le cadre de la renégociation des OCEANEs au premier semestre 2021. L'évolution du résultat financier intègre en outre la réduction des charges d'intérêts sur opérations de financement (2 millions d'euros au premier semestre 2022 contre 3 millions d'euros au premier semestre 2021), consécutive au rachat partiel puis aux conversions d'OCEANEs en 2021.

La croissance des revenus provient principalement de la reconnaissance partielle en chiffre d'affaires du produit constaté d'avance de 40 millions d'euros comptabilisé suivant la conclusion de l'accord de licence et de partenariat stratégique avec Ipsen en décembre 2021. La reconnaissance de ce produit constaté d'avance en chiffre d'affaires est enregistrée au fur et à mesure de la réalisation de la partie de l'étude Elative en double aveugle, conformément à la norme IFRS 15.

La croissance des revenus comprend également certains services facturés à Ipsen au titre de l'accord de transition, conclu entre Genfit et Ipsen au cours du premier semestre 2022, tel qu'initialement prévu par l'accord de licence et de partenariat stratégique signé en décembre 2021.

Au 30 juin 2022, Genfit disposait de 209 millions d'euros de trésorerie et équivalents de trésorerie (259 millions d'euros au 31 décembre 2021).

Pascal Prigent, directeur général de Genfit, a notamment déclaré : " je suis très satisfait de la manière dont Genfit a poursuivi l'exécution de sa stratégie en 2022, conformément au plan annoncé à l'automne 2020 et à nos ambitions. En effet, nous disposons aujourd'hui d'un portefeuille étendu et diversifié de programmes prometteurs ciblant les maladies hépatiques rares, graves et caractérisées par des besoins médicaux insatisfaits. Grâce à l'acquisition de Versantis dont la finalisation est imminente, nous serons bientôt en mesure de mener 6 programmes en parallèle, à tous les stades de développement - préclinique, Phase 1, Phase 2 et Phase 3 - et dans 5 indications thérapeutiques différentes. "

AOF - EN SAVOIR PLUS

Une course inéluctable aux nouveaux blockbusters

Le brevet du produit vedette de Merck, l'anticancéreux Keytruda, qui représente plus de 35% de ses ventes, arrive à échéance en 2028. En dépit de la perte, depuis 2019, des brevets de ses trois produits vedette (Avastin, Herceptine, Rituxan) Roche a su, lui, renouveler son portefeuille en mettant sur le marché de nouvelles molécules. Toutefois la découverte et le lancement de nouveaux médicaments sont de plus en plus coûteux. AstraZeneca dépense environ 6 milliards de dollars par an en R&D dans une industrie pharmaceutique où la durée de vie d'un brevet ne dure que dix à quinze ans. Cela amène les laboratoires à se désengager de certaines activités. Ainsi J&J, Pfizer, GSK et, sans doute, Novartis prochainement préfèrent se recentrer sur les médicaments de spécialité et abandonnent toute activité annexe.

Valeurs associées

Euronext Paris -1.14%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.