1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Genfit : dernière ligne droite contre la NASH
Cercle Finance28/02/2019 à 13:26

(CercleFinance.com) - En prenant 6% à la Bourse de Paris, l'action de la biotech Genfit se classait parmi les plus fortes hausses de l'indice SBF 120 après l'annonce de son projet de cotation sur le Nasdaq, le marché américain à forte pondération techno (et biotechno) logique. Et le titre de dépasser les 21 euros alors qu'il était tombé, avant Noël, sur les 15 euros, ce qui constituait un point bas depuis... début 2014. Reste que des résultats cliniques majeurs sont attendus cette année.

Hier soir, la société biopharmaceutique spécialisée dans les pathologies du foie a annoncé qu'elle avait entamé la procédure visant à faire coter son titre sur le marché américain Nasdaq Global Market, bien plus 'profond' que la Bourse française. Comme l'ont déjà fait nombre d'autres 'biotechs', il s'agirait de 'lister' outre-Atlantique des American Depositary Shares (ADS), un titre-miroir 'encapsulant' une action ordinaire Genfit, dont le marché principal resterait Paris.

A l'occasion, Genfit annonce aussi qu'il a l'intention de lever de l'argent frais 'par voie de placement privé', sans estimer le montant de l'opération. 'Le nombre de titres proposés et la fourchette de prix de l'offre globale envisagée n'ont pas encore été déterminés', indique le groupe.

Certes, Genfit avait consommé du cash l'an dernier, mais même en baisse de près de 25% sur un an au 31 décembre 2018, la trésorerie du groupe se montait alors à 207,2 millions d'euros. Ce qui équivaut à 30% de sa capitalisation boursière actuelle.

Il faut dire que le groupe a du pain sur la planche du point de vue des études cliniques : 'Genfit communiquera les résultats (de son étude clinique de) phase 3 avec Elafibranor au second semestre 2019', rappelaient les analystes de Portzamparc le 20 février dernier. C'est-à-dire l'ultime étape du développement avant que potentiellement, le candidat-médicament contre la stéatohépatite non alcoolique (dite aussi NASH) devienne un médicament à part entière, et puisse être commercialisé.

Or l'actualité de la NASH est chargée depuis le début du mois : la grande biotech américaine Gilead a fait état de résultats cliniques décevants en la matière puis une plus petite, Intercept Pharmaceuticals, a elle aussi publié des résultats de phase 3 contre cette même pathologie.

Qu'en a pensé Portzamparc ? 'Les données nous paraissent globalement peu convaincantes, tant sur l'efficacité que sur la sécurité (du) produit Ocaliva (d'Intercept, ndlr)', peut-on lire dans une note de recherche datée du 20 février. Et Portzamparc de poursuivre : 'Le produit (d'Intercept) semble de plus montrer une efficacité contre la fibrose mais pas contre la NASH, ce qui laisse le champ libre à Genfit, qui devient l'acteur le plus avancé sur ce marché.'

Bien sûr, 'les résultats d'Intercept ne préjugent pas de ceux de Genfit mais sont de bon augure pour Elafibranor, dont le potentiel de marché serait renforcé en cas de résultats positifs de phase 3', termine Portzamparc. A l'achat sur le dossier, les analystes visaient alors un objectif de... 72,2 euros.

Son de cloche similaire chez Oddo BHF, également acheteur du dossier avec une cible de 63 euros. 'Genfit a une belle carte à jouer avec son Elafibranor qui pourrait se positionner plus en amont dans le traitement de la NASH que la molécule d'Intercept', indique une note du 19 février.

Ce qui 'devrait permettre de réduire le gap de valorisation entre Intercept et Genfit', ajoute Oddo BHF, puisque les capitalisations des deux biotechs sont respectivement de 2,75 milliards de dollars et de 685 millions d'euros.

EG

Valeurs associées

Euronext Paris -0.45%

Cette analyse a été élaborée par Cercle Finance et diffusée par BOURSORAMA le 28/02/2019 à 13:26:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer