1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

General Motors quitte PSA
Le Parisien13/12/2013 à 09:50

General Motors quitte PSA

La grande alliance est bel est bien finie. Le constructeur américain GM a annoncé hier qu'il cédait la totalité de sa part de 7% dans PSA. Les discussions au sein de la famille Peugeot et les grandes man?uvres internationales de Paris à Pékin continuent donc autour de l'avenir de la marque au lion. GM avait pris ces 7% de PSA contre 320 M? en mars 2012 en nouant avec le français une « alliance stratégique ». A l'époque, Peugeot y avait perdu des collaborations avec BMW (moteur hybride) et Ford (diesel). « Les deux constructeurs partageaient le même lit mais pas les mêmes rêves, PSA voyait un développement mondial, quand GM souhaitait juste produire ses Opel à moindre coût en Europe », résume Gaëtan Toutlemonde, de la Deutsche Bank.

Même sans participation, « l'alliance stratégique » va perdurer, insiste-t-on chez PSA. Oui, mais dans une version réduite. Les deux partenaires ont renoncé à l'un de leur projet phare, la plate-forme commune pour petits véhicules et les moteurs essence petits cylindrés associés.

L'Etat français prendrait 20 % du capital

Les économies d'échelle seront donc limitées à 1,2 Md$ (870 M?) par an, au lieu des 2 Mds$ (1,5 Mds?) prévus. Seule bonne nouvelle, l'usine sochalienne de Peugeot assemblera la remplaçante de l'Opel Zafira de GM. GM de son côté produira le remplaçant du C3 Picasso à Saragosse (Espagne).

Si GM se retire, c'est pour ne pas voir sa participation diluer. Selon nos informations, lundi, le conseil de surveillance de PSA aurait approuvé le principe d'une augmentation de capital de 3,5 Mds$ (2,6 Mds?) impliquant le chinois Dongfeng et de l'Etat français. Chacun prenant environ 20% du capital, tandis que la famille verrait sa participation fondre à 15% contre 25,4 aujourd'hui.

L'arrivée de Carlos Tavares, ex-Renault, annoncé pour remplacer Philippe Varin à la tête de PSA, serait un premier signe du retrait de la famille Peugeot. Le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • A4DF14
    13 décembre11:24

    Pas fous les ricains. On ne partage pas les brevets et les étudesLes français vont se faire bouffer tout cru

    Signaler un abus

  • cinq7
    13 décembre10:13

    Lorsque gm met le pied quelque part, les problemes commencent suffit de demander a saab, pontiac et daewoo, tous disparus

    Signaler un abus

  • gstorti
    13 décembre09:23

    Merci Arnaud, Bientôt plus d'usine. qu'on se console, il restera toujours les expert du zoo franco français...

    Signaler un abus

  • gacher
    13 décembre09:11

    L'état Français rentre chez Peugeot pour mettre le bord el comme à son habitude

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

AXA
23.74 +0.40%
46.74 -0.87%
5566.76 -0.17%
1.1125 -0.28%
50 -0.08%

Les Risques en Bourse

Fermer