1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

General Electric discute partenariats avec Baker Hughes
Reuters28/10/2016 à 07:14

GENERAL ELECTRICS ET BAKER HUGHES EN DISCUSSION QUANT À UN ÉVENTUEL PARTENARIAT

(Reuters) - Le conglomérat américain General Electric a annoncé jeudi être en discussions avec le numéro trois mondial des services pétroliers Baker Hughes en vue de possibles partenariats.

"Bien que rien ne soit conclu, aucune de ces options ne comprend de rachat pur et simple", a dit GE dans un communiqué.

L'action Baker Hughes, qui avait bondi de près de 14% dans les échanges d'après-Bourse à Wall Street après l'annonce du Wall Street Journal de discussions en vue d'une possible acquisition, a effacé une partie de ses gains, ne gagnant plus que 7%.

L'action GE cédait de son côté 0,2% à 28,56 dollars.

Selon une personne proche des pourparlers, GE a sollicité Baker Hughes pour discuter d'une éventuelle acquisition. La volonté du groupe de services de s'engager ou non dans des négociations plus poussées reste incertaine, poursuit-on de même source.

Baker Hughes, dont la capitalisation boursière s'élève à 23,1 milliards de dollars (21,2 milliards d'euros) n'a pas fait de commentaire.

Son acquisition représenterait le double du rachat l'année dernière de la branche énergie d'Alstom par GE pour 12,4 milliards d'euros.

Baker Hughes avait renoncé en mai à un projet de fusion avec son compatriote américain Halliburton, le numéro deux mondial, face à l'opposition des autorités de la concurrence.

GE avait estimé la semaine dernière que le marché pétrolier avait touché le fond mais que la demande d'équipements d'infrastructures prendrait plus longtemps à reprendre, probablement après le premier semestre 2017.

(Arathy S Nair et Nikhil Subba à Bengalore avec Mike Stone à Washington et Alwyn Scott à New York, Véronique Tison et Julie Carriat pour le service français)

Valeurs associées

NYSE -11.22%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

54.2 +3.83%
13.844 -0.30%
36.855 +4.70%
14.62 +8.14%
CGG
0.9076 +8.56%

Les Risques en Bourse

Fermer