Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Gemalto juge ses perspectives solides avant son rachat par Thales

Reuters31/08/2018 à 08:30
    * Marge tassée à 6,6% au S1, C.A. +6% à changes constants
    * Objectifs 2018 confirmés
    * Le rachat par Thales toujours prévu cette année

 (Actualisé avec conférence téléphonique)
    par Cyril Altmeyer
    PARIS, 31 août (Reuters) - Gemalto  GTO.AS , en passe d'être
racheté par Thales  TCFP.PA , s'est montré vendredi confiant
dans ses perspectives annuelles, comptant sur la contribution
des activités rachetées à 3M et sur la stabilisation du marché
des cartes à puce aux Etats-Unis.
    Le spécialiste de la sécurité numérique, dont
l'équipementier pour l'aérospatiale et la défense Thales compte
toujours boucler le rachat cette année, confirme viser pour 2018
une croissance de l'ordre de 5 à 9% ("mid to high single digit")
de son résultat opérationnel, en prenant en compte la
stabilisation attendue de la marge de son pôle de cartes à puces
et de services d'émission.
    Gemalto réaffirme aussi viser pour cette année une
croissance à deux chiffres des ventes pour le segment identité,
internet des objets et cybersécurité.
    
    MONTEE EN PUISSANCE DE L'E-SIM
    "Les perspectives que nous annonçons sont solides. Les
risques et opportunités sont équilibrés", a déclaré à des
journalistes Philippe Vallée, PDG de Gemalto, soulignant un
carnet de commandes "assez prévisible" sur la partie
gouvernementale en particulier.
    "L'opportunité, plutôt que le risque, c'est de savoir à
quelle vitesse les équipements de toute nature, que ce soit les
smartphones mais aussi d'autres objets connectés seront
connectés d'eSIM", a-t-il ajouté, faisant référence aux cartes
SIM intégrées dans des téléphones ou des équipements
industriels.  
    Pour l'instant, le nombre d'objets à connecter est "très
très limité", a reconnu Philippe Vallée : seule une partie des
voitures et un petit nombre de montres sont connectées et aucun
smartphone équipé par Gemalto ne l'est encore.
    Le groupe discute donc avec des opérateurs télécoms pour
s'assurer que n'importe quel équipementier puisse travailler
avec Gemalto et soit connecté et interconnecté sur l'ensemble de
la planète, a-t-il ajouté.
    "Nous n'avons pas besoin de travailler forcément avec tous
les opérateurs du monde mais l'idée aujourd'hui est de déployer
une couverture géographique suffisamment large. C'est (...) pour
l'instant plutôt un investissement que des revenus générant de
la marge opérationnelle", a poursuivi Philippe Vallée.
    Au premier semestre, la marge opérationnelle de Gemalto
s'est tassée à 6,6% contre 6,7% un an plus tôt.
    Le chiffre d'affaires, qui ressort à 1,39 milliard d'euros,
augmente de 6% à taux de change constants, mais sa progression
est ramenée à 2% si on exclut le rachat des activités de
gestions d'identité rachetées à l'américain 3M  MMM.N  et
intégrées depuis mai 2017.
    Gemalto a bénéficié d'un retour à la normale de la demande
sur de cartes bancaires aux États-Unis. Le pays, qui représente
environ un quart du marché mondial, a adopté tardivement la
carte à puce et la taille et la fragmentation de son marché du
paiement ont provoqué une accumulation de stocks inédite. 
    Thales a annoncé le 10 août prolonger la période
d'acceptation de son offre pour obtenir toutes les autorisations
réglementaires nécessaires, réaffirmant son objectif de réaliser
l'opération avant la fin 2018, soit avant la date limite fixée
au 31 mars 2019.  
    L'équipementier avait annoncé en décembre 2017 son projet de
rachat pour 4,8 milliards d'euros de Gemalto, convoité par la
SSII Atos  ATOS.PA , afin de se renforcer dans le traitement et
de la protection des données, le Graal commun des géants de la
technologie et des industries comme l'aérospatiale et la
défense.  
    
    Le communiqué de Gemalto : https://bit.ly/2C4pIj6
    La présentation de Gemalto : https://bit.ly/2PQx5xz

    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
La présentation :     https://bit.ly/2PQx5xz
Le communiqué :     https://bit.ly/2C4pIj6
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^>
 (Avec Juliette Rouillon, édité par Gwénaëlle Barzic)
 

Valeurs associées

+0.12%
+1.98%
-0.25%
3M
+0.46%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.