Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Gecina cède 4 actifs non stratégiques pour 83 millions d’euros
information fournie par AOF11/10/2021 à 17:53

(AOF) - Gecina a finalisé la cession de 4 actifs non stratégiques pour un montant total de 83 millions d’euros hors droits. Ces cessions, dont les promesses de vente ont été signées courant juillet, matérialisent une prime moyenne de l’ordre de 12,5% sur les valeurs d’expertise à fin 2020 et un taux de privation de 2,5%.

Dans le détail, Gecina a conclu le 15 septembre avec le groupe Unofi, pour le compte de sa compagnie d'assurances, la cession d'un immeuble de bureaux entièrement occupé de 3 000 mètres carrés environ situé rue Louise-Michel à Levallois-Perret (92). Le montant de cette cession s'élève à 43,9 millions d'euros hors droits.

Le 1er octobre, Gecina a également finalisé avec un institutionnel français la cession d'un portefeuille de trois actifs pour un montant total de 39 millions d'euros hors droits. Ce portefeuille comprend un immeuble de bureaux d'environ 2 200 mètres carrés à Paris 10ème, une station-service à Rueil-Malmaison (92), ainsi qu'une résidence pour étudiants de 239 chambres située dans la ville du Bourget (93).

" Ces cessions s'inscrivent dans la stratégie de rationalisation du patrimoine du groupe, renforçant son exposition aux zones les plus centrales ", a expliqué Gecina.

" L'allocation du produit de ces cessions permettra en outre de contribuer au financement du pipeline de projets de développement porteurs de croissance et de création de valeur pour les années qui viennent ", a ajouté Gecina.

Avec à fin juin 2021, un pipeline de projets de 3,7 milliards d'euros, un LTV droits inclus de 33,4% et un bilan solide, Gecina conclut qu'il bénéficiera d'une marge de manœuvre financière importante qui lui permettra d'être opportuniste et flexible sur un marché de l'investissement dynamique. Gecina a enfin réaffirmer sa guidance 2021 d'une anticipation du RRN par action de 5,3 euros.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Les multiples défis de l’immobilier tertiaire

Les préoccupations sanitaires, environnementales et l’essor du télétravail sont autant de challenges à relever par le secteur. L'immobilier tertiaire (75% de bureaux, 15 à 20% de commerces) compte plus de 1 milliard de mètres carrés et produit un tiers des gaz à effets de serre. Le dispositif Eco-énergie tertiaire impose aux acteurs, dans les bâtiments de plus de 1.000 m2, une réduction progressive de leurs consommations énergétiques : de 40% d'ici à 2030, 50% en 2040 pour arriver à une neutralité carbone en 2050. Or le secteur n’a affiché qu’une baisse des émissions de gaz à effet de serre de 4% entre 1990 et 2015. Les investisseurs et les utilisateurs recherchent désormais de plus en plus des bâtiments performants sur le plan énergétique.

Favorisée par le télétravail, la flexibilité des immeubles est également un enjeu important car les espaces tertiaires doivent intégrer la notion de mobilité. 

Valeurs associées

Euronext Paris -2.17%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.