Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

GE reste prudent pour 2013 après un trimestre décevant

Reuters19/10/2012 à 20:29

LE BÉNÉFICE DE GENERAL ELECTRIC BONDIT DE 8,3% AU 3E TRIMESTRE

par Scott Malone

NEW YORK (Reuters) - General Electric a fait état vendredi de ventes inférieures aux attentes des analystes au troisième trimestre en raison d'un taux de change défavorable, ce qui a occulté la hausse de 8,3% du bénéfice et fait reculer le titre à Wall Street.

Le premier conglomérat industriel américain a publié un bénéfice net trimestriel de 3,49 milliards de dollars, soit 33 cents par action, contre 3,22 milliards (22 cents) un an auparavant.

Le résultat a été soutenu par une forte demande en Asie et aux Etats-Unis de ses turbines électriques et de ses locomotives, élément qui a permis de compenser la conjoncture européenne morose.

Hors éléments exceptionnels, le BPA est de 36 cents, conforme au consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d'affaires a augmenté de 2,8% à 36,35 milliards de dollars, contre un consensus de 36,94 milliards, pénalisé par l'appréciation du dollar.

GE avait livré fin septembre aux analystes une présentation encourageante laissant entrevoir une croissance plus vigoureuse.

"Ils ont atteint les prévisions pour les résultats et ils ont été un peu légers sur le chiffre d'affaires", a commenté Jack DeGan, responsable des investissements chez Harbor Advisory Corp (Portsmouth). "Si l'on retire le forex, ils ont fait mieux que prévu."

A 15h25 GMT, le titre perdait 2,5% à 22,23 dollars.

PRUDENCE POUR 2013

"L'économie mondiale est incertaine", a dit le directeur général Jeff Immelt, qui a confirmé l'objectif de croissance à deux chiffres du BPA annuel. "Nous ne partons pas du principe que l'Europe va aller mieux."

"Nous anticipons un (exercice) 2013 assez proche de 2012, avec le 'mur budgétaire' comme principale variable."

En l'absence d'accord en janvier entre la Maison blanche et le Congrès, une série d'exonérations fiscales disparaîtraient au 1er janvier, ce qui se traduirait notamment par une augmentation des charges salariales et la fin d'allègements d'impôts datant de l'administration Bush.

Jeff Immelt, l'un des principaux conseillers du président Obama sur les questions d'emploi, a toutefois dit ne pas s'attendre à ce que la fin des exonérations prenne effet dans l'immédiat.

"Nous faisons la même analyse que la plupart des gens, c'est-à-dire qu'à un moment ou à un autre, les choses rentreront dans l'ordre."

La division Infrastructures énergétiques, renforcée au cours des deux dernières années par une série d'acquisitions, principalement dans les secteurs du gaz et du pétrole, a enregistré la plus forte croissance, avec une progression de 12% de ses activités.

L'échec de GE à atteindre les prévisions en termes de chiffre d'affaires fait écho aux échecs rencontrés par d'autres grands groupes industriels américains, tels qu'Honeywell.

En revanche les ventes de ses divisions Aviation et Santé ont reculé de 1%.

GE, confronté comme tous les grands groupes industriels à une faible demande de l'Europe, durement touchée par la crise de la dette, avait annoncé le mois dernier un plan de réduction de coûts qui devrait lui permettre d'économiser entre 700 millions et un milliards de dollars l'année prochaine.

Le groupe, qui a cette année émis de nouvelles actions pour lever des fonds en cette période de crise financière, s'est également engagé à mettre en place un programme de rachat de titres.

Nicolas Delame et Catherine Monin pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Mes listes

valeur

dernier

var.

4.758 -0.59%
30.23 -1.27%
CGG
2.378 +2.50%
0.924 -2.48%
1.13 0.00%
4.4 0.00%
78.62 -1.19%
41.535 -0.50%
19.953 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.