1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

GB-Première baisse en huit ans des prix des logements à Londres
Reuters29/09/2017 à 10:35

    LONDRES, 29 septembre (Reuters) - Les prix des logements à 
Londres ont reculé pour la première fois depuis 2009 en 
septembre et ceux de l'ensemble de la Grande-Bretagne ont 
enregistré ce mois-ci leur plus faible hausse en plus de quatre 
ans, a dit vendredi le spécialiste en crédits immobiliers 
Nationwide. 
    Ce dernier a précisé que les prix des logements à Londres 
avaient baissé de 0,6% sur un an en septembre, dernier signe en 
date du ralentissement du marché immobilier britannique depuis 
le vote de fin juin 2016 en faveur d'une sortie de l'Union 
européenne. 
    La capitale britannique, qui pendant des années a attiré des 
investisseurs immobiliers du monde entier, a été pour la 
première fois depuis 2005 la partie du pays qui a connu la plus 
mauvaise performance en termes de prix immobiliers. 
    Sur le plan national, Nationwide précise que les prix de 
logements ont augmenté de 2,0% sur un an en septembre, soit un 
plus bas depuis juin 2013, contre une progression de 2,1% en 
août. 
    Les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé en 
moyenne un ralentissement encore plus prononcé, à 1,9%. 
    Selon Nationwide, la pression sur les revenus des ménages, 
induite par une poussée de l'inflation et la faiblesse de la 
croissance des salaires, annule les effets positifs des taux 
d'intérêt ultra-bas. 
    Juste avant la tenue du référendum sur le Brexit, les prix 
immobiliers du pays augmentaient à un rythme annuel de plus de 
5%. 
 
 (William Schomberg, Benoit Van Overstraeten pour le service 
français, édité par Marc Joanny) 
  
 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

10.562 +0.67%
1.13415 +0.19%
66.97 +0.04%
25.335 +1.42%
2.138 -0.65%

Les Risques en Bourse

Fermer