Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

LLOYDS BANKING G

61.36GBX
-0.50% 
valeur indicative 0.70 EUR
Ouverture théorique 61.82

GB0008706128 LLOY

LSE données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    61.82

  • clôture veille

    61.67

  • + haut

    62.26

  • + bas

    61.19

  • volume

    164 757 363

  • valorisation

    4 418 906 MGBX

  • capital échangé

    0.23%

  • dernier échange

    21.06.18 / 17:50:28

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    63.69

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur LLOYDS BANKING G

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter LLOYDS BANKING G à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter LLOYDS BANKING G à mes listes

    Fermer

GB-L'Etat va encore réduire sa participation dans Lloyds

Reuters17/12/2014 à 19:12

(Actualisé avec précisions, contexte) par Matt Scuffham LONDRES, 17 décembre (Reuters) - L'Etat britannique va vendre une part du capital de Lloyds Banking Group LLOY.L dans les six prochains mois, une nouvelle étape de la privatisation progressive de la banque, sauvée de la faillite par le contribuable pendant la crise financière. UK Financial Investments (UKFI), l'institution publique qui gère les participations de l'Etat dans le secteur financier, et le ministère des Finances ont précisé mercredi que cette cession partielle serait confiée à la banque Morgan Stanley. "Il s'agit d'une nouvelle étape de la réduction de notre dette publique et du remboursement de l'argent des contribuables", a déclaré le chancelier de l'Echiquier, George Osborne, dans un communiqué. L'Etat a apporté 20,5 milliards de livres de capitaux frais à Lloyds pendant la crise de 2007-2009, un renflouement lors duquel il a acquis 40% du capital du groupe. Il en détient encore 25% après la cession de deux premières tranches en septembre 2013 et en mars dernier, qui lui ont rapporté un montant total de 7,4 milliards de livres (9,3 milliards d'euros). Des sources bancaires ont déclaré mercredi qu'UKFI pourrait retirer environ trois milliards de livres de la nouvelle cession annoncée, sur la base des volumes d'échanges enregistrés sur les six derniers mois. La participation de l'Etat serait alors ramenée à 19,5%. Lloyds a réussi les tests de résistance et de solvabilité dont la Banque d'Angleterre a publié mardi les résultats, un feu vert qui augmente les chances d'une reprise du paiement d'un dividende l'an prochain et qui facilite la poursuite du désengagement de l'Etat. CESSION AU FIL DE L'EAU La méthode de cession des titres concernés sera différente de celle retenue pour les deux premières tranches du capital, vendues à des investisseurs institutionnels dans le cadre d'une procédure dite de "bookbuilding accéléré", qui a l'inconvénient de réduire le nombre de "fenêtres" durant lesquelles une telle cession serait possible. Le processus retenu pour la troisième tranche, dite de "dribble-out", est censée accorder au vendeur une flexibilité accrue en terme de calendrier et de nombre de titres vendus. C'est cette méthode qu'avait choisi le Trésor américain pour céder la majeure partie de la participation de l'Etat fédéral dans Citigroup C.N , une opération déjà confiée à Morgan Stanley. Le Trésor britannique explique que Morgan Stanley pourra vendre graduellement les titres concernés sur le marché, de manière ordonnée et mesurée. Les actions cédées ne le seront pas à un prix unitaire inférieur au coût d'acquisition moyen déboursé lors de l'entrée de l'Etat au capital, soit 73,6 pence, a-t-il précisé. Les deux premières tranches vendues l'ont été respectivement au prix de 75 et 75,5 pence par action. UKFI a précisé que la nouvelle cession aurait lieu entre le 1er janvier et le 30 juin. A la Bourse de Londres, l'action Lloyds a fini la journée en repli de 1,97% à 73,36 pence. (avec Steve Slater; Marc Angrand pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Valeurs associées

Mes listes

valeur

dernier

var.

0.976 -2.98%
1.161 +0.01%
24.1 -2.19%
2 -9.91%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.