Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

GB-Co-op cherche à se reconstruire après un retour au bénéfice

Reuters09/04/2015 à 13:27

* Co-operative a renoué avec le bénéfice en 2014 * Le résultat est lié à des cessions dans la pharmacie * Les activités du groupe ont besoin d'investissements par Paul Sandle LONDRES, 9 avril (Reuters) - Le britannique Co-operative Group 42TE.L , dont les activités vont de la grande distribution aux pompes funèbres, dit avoir renoué avec le bénéfice en 2014, via des cessions d'actifs, après avoir été au bord de l'effondrement l'année précédente. Le groupe, qui a notamment vendu ses activités dans la pharmacie et se concentre désormais sur son redressement, a fait état jeudi d'un bénéfice imposable de 124 millions de livres sterling (171,11 millions d'euros) pour l'exercice fiscal clos le 3 janvier, contre une perte de 255 millions l'année précédente, sur un chiffre d'affaires de 9,4 milliards de livres. Le premier groupe mutualiste de Grande-Bretagne dit avoir achevé la première phase, celle du sauvetage, de son plan de redressement sur trois ans. Elle a cédé de nombreux actifs pour se concentrer sur les magasins alimentaires, les services funéraires, l'assurance et les services juridiques. Elle a fait passer sa dette nette de 1,4 milliard à 808 millions de livres en un an. Richard Pennycook, le directeur général du groupe, a estimé que l'heure était à présent au travail de reconstruction après la phase de sauvetage. "Une partie importante de notre bénéfice 2014 résulte de la vente de nos activités dans le domaine agricole, la pharmacie et l'immobilier", a-t-il dit jeudi. "Sans ces cessions, nous aurions été au mieux à l'équilibre", a-t-il ajouté. Co-op a vendu ses actifs dans la pharmacie au groupe non coté Bestway Group pour 620 millions de livres en juillet dernier et a touché 249 millions de livres de la cession de ses fermes à l'organisme caritatif Wellcome Trust en août. Le groupe s'est retrouvé en grande difficulté financière après une série d'investissements hasardeux, notamment avec le rachat de la société de crédit foncier Britannia en 2009. Co-op a publié une perte de 2,5 milliards de livres en 2013, un montant sans précédent en 150 ans d'existence. Les problèmes financiers du groupe se sont aggravés avec des divergences au sein du conseil d'administration et la condamnation pour possession de drogue de l'ancien président de sa banque, Paul Flowers. Les supermarchés de Co-op, sa principale activité, ont enregistré une performance robuste, a indiqué le groupe, dans un contexte de concurrence accrue dans ce secteur en Grande-Bretagne. Co-op possède la cinquième plus grande chaîne de supermarchés de Grande-Bretagne, avec une part de marché de 6%, mais la société perd du terrain face aux enseignes à bas coûts Aldi et Lidl. Richard Pennycook estime que toutes les activités du groupe ont besoin d'investissements pour revenir à une croissance durable des bénéfices. Il s'attend à ce que le groupe ne verse pas de dividende avant la fin de son plan de redressement, censé s'achever en 2017. (Claude Chendjou pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.