1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Gaz et électricité : pourtant plus chers, les tarifs réglementés gardent la cote

Le Revenu01/12/2015 à 14:53

Un bruleur à gaz. (© A. Jocard / AFP)

Une majorité de ménages français demeurent fidèles aux tarifs réglementés du gaz et de l'électricité d'Engie et EDF alors que de nombreuses offres de marché sont plus compétitives, dans un environnement de plus en plus concurrentiel. C'est le contat d'un rapport publié aujourd'hui par le régulateur de l'énergie.

Selon la Commission de régulation de l'énergie (CRE), 33% des 10,6 millions de sites résidentiels abonnés au gaz avaient souscrit une offre de marché à la fin 2014, dont 16% auprès d'un fournisseur alternatif à Engie (ex-GDF Suez) qui propose à la fois des formules à prix libres et des tarifs encadrés par l'Etat.

Un effort d'information reste à faire

Or, à la fin de l'an dernier, «des économies de l'ordre de 6 à 10% sur les factures pouvaient être réalisées en optant pour l'offre à prix fixe la moins chère», souligne la CRE dans son rapport sur le fonctionnement des marchés de détail français de l'électricité et du gaz naturel.

Dans l'électricité, seuls 10% des 31,6 millions de ménages s'étaient détournés des tarifs réglementés pour choisir une offre libre proposée par EDF ou des fournisseurs alternatifs, alors que les gains possibles sur la facture se chiffrent à environ 6%.

Même si le contexte économique est devenu plus favorable au développement de la concurrence, totale pour le gaz et l'électricité depuis juillet 2007, «un effort d'information reste

Lire la suite sur le revenu.com

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • laurhaq
    01 décembre15:52

    Beaucoup confondent GRDF avec GDF et ERDF et EDF.67% de moutons tondus, tu l'as dit SM7. Le pire c'est que vous , les 67% pourriez renégocier avec votre opérateur historique, mais va savoir pourquoi, vous continuez à payer plein pot...

    Signaler un abus

  • M8404021
    01 décembre15:05

    Il y a 2 ans j'ai fait le truc d'UFC que choisir. Depuis je suis content... J'attends la même chose pour l'electricité

    Signaler un abus

  • M8404021
    01 décembre15:03

    Cf: panurge et son histoire de mouton...

    Signaler un abus

  • SM7
    01 décembre15:02

    Je ne peux croire que 67 % des français (dont je fait partie) ayant choisi de rester chez l'opérateur historique aux tarifs historiques sont des idiots.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4853.7 -0.88%
CGG
1.15 -2.79%
1.1313 +0.05%
7.14 +11.56%
2.002 -0.10%

Les Risques en Bourse

Fermer