1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Gameloft : des avis partagés sur le potentiel du titre

Le Revenu29/07/2015 à 12:17

«Blitz Brigade», un jeu Gameloft qui a rencontré un grand succès en 2014. (© Gameloft)

La Bourse gratifie Gameloft d'une hausse de 2,5% après la publication de son chiffre d'affaires pour le premier semestre. Sur la période, celui-ci ressort à 127,4 millions d'euros, en hausse de 15% en données publiées et de 6% à taux de change constants. Un niveau inférieur aux attentes du groupe qui visait une croissance de 17% sur la période.

Il faut dire qu'au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires est ressorti à 61,9 millions, en hausse de 12% à données publiées mais de seulement 3% à taux de change constants. Une performance décevante après une croissance de 17% au premier trimestre (+7% à taux de change constants). Le résultat opérationnel devrait d'ailleurs être légèrement négatif sur la première partie de l'exercice.

Bloc "A lire aussi"

Il faut peut-être chercher la raison de la hausse du titre ailleurs… À la suite de cette publication, Bryan Garnier a relevé sa recommandation de «vendre» à «acheter». Un revirement que le courtier explique par les mesures radicales prises par l'éditeur de jeux vidéo pour mobiles, notamment la fermeture ou la réduction d'effectifs de studios situés dans des zones coûteuses (New York, Tokyo, etc.).

Cette réduction drastique des coûts sera, selon Bryan Garnier, visible sur la profitabilité du groupe au second semestre. Il explique qu'il est donc temps

Lire la suite sur le revenu.com

Valeurs associées

0.00%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer