1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

G7-Macron veut une rencontre Rohani-Trump, annonce un accord sur la taxe
Reuters26/08/2019 à 17:28

    BIARRITZ, Pyrénées-Atlantiques, 26 août (Reuters) - Emmanuel
Macron a annoncé lundi un accord entre Paris et Washington sur
la taxe numérique française, pierre d'achoppement entre les deux
pays, et appelé de ses voeux une rencontre dans les prochaines
semaines entre Donald Trump et Hassan Rohani afin de trouver un
compromis sur la question iranienne.
    Le sommet du G7 qui a réuni pendant trois jours à Biarritz
(Pyrénées-Atlantiques) les sept chefs d'Etat et de gouvernement
du club des démocraties libérales (Etats-Unis, Japon, Allemagne,
Royaume-Uni, France, Italie, Canada) a été extrêmement
"productif", s'est félicité le chef de l'Etat français.
    "Il y avait beaucoup de nervosité au début de ce G7,
beaucoup d'attentes, beaucoup de conflictualité qui pouvaient
être rapportées", a-t-il souligné lors d'une conférence commune
avec Donald Trump dont le pays succédera à la France à la
présidence du G7 en 2020. "Ce à quoi nous avons tenu, c'est
qu'un message d'unité, un esprit positif de discussion puisse
ressortir et c'est qui est ressorti de nos échanges".
    Comme prévu, afin d'éviter une volte-face de dernière minute
du président américain comme lors du G7 au Canada en 2018, le
chef de l'Etat a confirmé ne pas avoir "négocié un très long
texte" pour clore le sommet et avoir préféré une "seule page de
déclaration".
    Sur la question de l'Iran, la venue surprise dimanche du
chef de la diplomatie iranienne à Biarritz a permis "de dessiner
un chemin" mais "rien n'est fait et les choses sont encore
éminemment fragiles", a estimé Emmanuel Macron. "Des discussions
se sont amorcées" avec véritablement "des avancées".
    Si le président iranien Hassan Rohani acceptait une
rencontre avec le président américain, "ma conviction c'est
qu'un accord peut être trouvé", a-t-il poursuivi. "Je souhaite
que dans les prochaines semaines sur la base de ces échanges
nous puissions réussir à avoir un entretien au sommet entre le
président Rohani et le président Trump" auquel la France et ses
partenaires européens pourraient être "pleinement associés"."
    "Nous avons créé les conditions de cette rencontre et d'un
accord", a-t-il ajouté, même s'il "faut toujours être prudent".
    Concernant la taxe sur le numérique française, il y a eu
beaucoup de nervosité" liée à des "malentendus" à ce sujet mais 
 Washington et Paris ont finalement "acté le fait" de
"travailler pour trouver un accord en 2020 pour moderniser les
règles de la fiscalité internationale dans le cadre de l'OCDE."
    "Le jour où on a cette fiscalité internationale, la France
supprime tout projet de taxe et tout ce qui a été payé au titre
de cette taxe sera déduit de cette taxe internationale", a
promis Emmanuel Macron. "On a trouvé un accord qui est bon de
part et d'autre".    

 (Marine Pennetier et Simon Carraud, édité par Sophie Louet)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer