Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Frank Esser quitte SFR, le patron de Vivendi aux commandes

Reuters26/03/2012 à 22:18

JEAN-BERNARD LÉVY, LE PATRON DE VIVENDI, REMPLACE FRANK ESSER À LA TÊTE DE SFR

par Leila Abboud et Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Le président du directoire de Vivendi, Jean-Bernard Lévy, va prendre les commandes de sa filiale SFR en remplacement de Frank Esser qui quitte la direction de l'opérateur télécoms, annonce lundi le conglomérat.

A la tête du deuxième opérateur français de téléphonie mobile depuis 2000, Frank Esser fait les frais de l'entrée fracassante de Free sur le marché du mobile avec pour conséquence une guerre des prix et des départs d'abonnés chez ses concurrents.

Le dirigeant d'origine allemande abandonne avec effet immédiat ses fonctions qui seront dans un premier temps assurées par le dirigeant de la maison-mère Vivendi.

Le groupe de télécoms et de divertissement a par ailleurs mandaté un cabinet de recrutement en vue de trouver un nouveau dirigeant sur le long terme pour SFR, a-t-on appris de source proche de dossier.

Début mars, Jean-Bernard Lévy avait d'ores et déjà annoncé son intention de revoir l'organisation, les offres et les coûts de l'opérateur mobile, en promettant de "serrer les boulons" pour faire face à la nouvelle donne sur le marché du mobile.

SFR a fait état de 200.000 pertes d'abonnés sur les deux premiers mois de l'année, soit 1% de l'ensemble de son parc, et anticipe un recul de 12 à 15% de son Ebitda en 2012.

Les difficultés de l'opérateur devraient peser sur sa maison mère qui prévoit deux années difficiles avant un retour à la croissance de ses résultats en 2014.

En Bourse, l'action Vivendi accuse un recul de 17,1% depuis le début de l'année alors que les indices sectoriels des médias et des télécoms gagnent respectivement 6,89% et 0,07%.

"RISPOSTE BROUILLONNE"

Le départ de Frank Esser laisse penser que le groupe n'a pas estimé qu'il était l'homme de la situation pour conduire la réorganisation de l'opérateur, qui devrait notamment se traduire par des réductions de coûts.

"Ces derniers temps, les salariés se demandent s'il y a un pilote dans l'avion. La réponse à l'arrivée de Free semble un peu brouillonne", a déclaré à Reuters une source syndicale.

Selon cette source, l'opérateur a mis en oeuvre quelques coupes budgétaires, arrêté des contrats d'intérimaires ou de prestataires mais sa stratégie demeure floue.

Sur son site internet, le quotidien Les Echos évoque plusieurs candidats possibles à la direction de SFR.

Le journal cite les noms de Didier Quillot, qui a quitté dernièrement la direction de la division médias de Lagardère, Gilles Pélisson (ex-directeur général de Bouygues Telecom), Olivier Huart, actuel patron de TDF, Jean-Marc Tasseto, le directeur général de Google France et Michel Combes, le directeur général pour l'Europe de l'opérateur britannique de Vodafone.

"Les salariés attendent quelqu'un qui connaît le secteur, qui a des idées. Aujourd'hui, nous avons l'impression que l'entreprise est arrêtée, qu'il n'y a plus d'innovation", a dit la source syndicale.

Selon cette source, Frank Esser a adressé une lettre aux salariés de SFR pour les remercier et annoncer son remplacement par Jean-Bernard Lévy.

Avec Henri-Pierre André, édité par Wilfrid Exbrayat

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.