1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-Une manifestation avec "un vice d'entrée", selon la CFDT

Reuters12/09/2017 à 21:18
    PARIS, 12 septembre (Reuters) - Le secrétaire général de la 
CFDT, Laurent Berger, s'est défendu mardi de ne pas avoir appelé 
à manifester contre la réforme du Code du travail, jugeant avoir 
eu bien plus d'impact que la CGT en se "battant" au moment des 
concertations sur le projet de réforme. 
    Les manifestations lancées à l'appel de la CGT ont réuni 
mardi 223.000 personnes à travers la France, selon le ministère 
de l'Intérieur et 500.000 selon la CGT.   
    Les directions de la CFDT, de FO, de la CFE-CGC et de la 
CFTC n'ont pas souhaité se joindre au mouvement, expliquant 
qu'elles préféraient garder leurs forces en vue des prochaines 
concertations sur la formation professionnelle et l'assurance 
chômage. 
    "Cette manifestation, elle avait un vice d'entrée, c'est 
qu'elle était décidée par une seule organisation syndicale et 
qu'en plus, cette organisation syndicale avait décidé de ne pas 
s'investir dans les concertations", a dit Laurent Berger sur 
BFMTV.  
    Il estime que la CGT "a laissé faire" aux autres centrales 
"le boulot de contrer des propositions qui n'étaient pas 
acceptables", comme d'éviter que le seuil de déclenchement des 
plans sociaux ne passe de 10 à 30 salariés ou encore que les 
délais de recours aux prud'hommes ne soient réduits à six mois.  
     
    LE PATRONAT, "AU PIED DU MUR" 
    "Nous, on n'a pas appelé à la manifestation le 12 juin. On a 
pesé tout l'été", a poursuivi le numéro un de la CFDT.  
    L'ensemble des organisations syndicales ont affiché leur 
mécontentement lors de la présentation des cinq ordonnances 
visant à réformer le Code du travail, le 31 août dernier. Elles 
craignent un appauvrissement des droits des salariés. 
  
    Pour la CFDT, cette réforme, qui permet davantage de 
négociation dans l'entreprise, ne laisse pas assez de place à la 
codécision. Laurent Berger aurait souhaité que les salariés 
soient plus présents dans les conseils d'administration.  
    "C'est indispensable dans un pays moderne de redéfinir ce 
que doivent être les relations sociales", a-t-il dit.  
    Il assure que les syndicats peuvent encore peser, notamment  
sur le contenu des décrets qui doivent déterminer les moyens 
accordés aux nouvelles instances représentatives du personnel. 
Ces décrets devraient être adoptés avant la fin de l'année, 
selon le ministère du Travail. 
    Le syndicaliste estime que le patronat, satisfait des 
mesures obtenues, est maintenant "au pied du mur".  
    "Il va falloir qu'il rende un peu, qu'il s'engage sur 
l'emploi, sur l'embauche de jeunes, sur la formation 
professionnelle", a-t-il dit. 
    Une autre journée de mobilisation a été annoncée par la CGT 
le 21 septembre, la veille de la présentation des ordonnances en 
Conseil des ministres. Elle sera suivie le 23 septembre par une 
manifestation organisée par le France insoumise.  
 
 (Caroline Pailliez, édité par Danielle Rouquéi) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

10.632 -2.30%
62.23 -7.13%
3.515 +7.82%
9.455 -5.83%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.