1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Une attaque contre l'Elysée peut-être déjouée
Reuters02/05/2019 à 18:48

    PARIS, 2 mai (Reuters) - Quatre hommes mis en examen mardi
pour association de malfaiteurs terroriste criminelle avaient
fait des repérages aux abords du Palais de l'Elysée, a-t-on
déclaré jeudi de source proche du dossier, confirmant une
information du Parisien.
    L'un de ces hommes se vantait au téléphone de savoir comment
pénétrer dans le palais présidentiel par une entrée de service,
a-t-on ajouté de même source.
    Selon Le Parisien, ces quatre hommes, dont un mineur,
arrêtés vendredi dernier dans la région parisienne et se
revendiquant de l'organisation Etat islamique, avaient envisagé
dans un premier temps de s'attaquer à un commissariat
d'Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis.
    Ils se seraient ensuite tournés vers le quartier du huitième
arrondissement de Paris, où se trouve l'Elysée, qu'ils auraient
projeté d'attaquer au fusil d'assaut Kalachnikov.  
    Selon le journal, les enquêteurs de la Direction générale de
la sécurité intérieure (DGSI) s'efforcent d'établir s'ils
ciblaient les policiers en faction devant l'un des bâtiments les
mieux protégés de Paris ou le palais lui-même.
    Des informations également confirmées de source proche du
dossier.
    Dans un premier temps, le parquet de Paris avait évoqué un
projet de passage à l'acte "à brève échéance, susceptible de
viser les forces de sécurité".  
    Le mineur avait déjà été condamné par un tribunal pour
enfants pour association de malfaiteurs terroriste, après avoir
été interpellé en février 2017 à l'âge de 15 ans alors qu'il
cherchait à se rendre en Syrie.
    Condamné à une peine de trois ans de prison dont deux
assortis d'un sursis avec mise à l'épreuve, il était avait été
placé au sein d'une structure éducative dans le cadre de cette
mise à l'épreuve, après son incarcération.   

 (Emmanuel Jarry, avec Service France, édité par Yves Clarisse)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5567.02 +0.00%
1.11915 -0.17%
16.47 0.00%
63.41 +0.17%
2.509 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer