1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Un regain d'attractivité salué par les décideurs étrangers
Reuters21/11/2018 à 22:00

    * Amélioration de l'attractivité perçue de la France
    * Image améliorée avec les réformes engagées

    PARIS, 21 novembre (Reuters) - Une large majorité de
dirigeants d'entreprises étrangères considèrent la France comme
un pays attractif pour les investissements internationaux et
saluent les réformes engagées depuis le début du quinquennat
d'Emmanuel Macron, selon deux sondages publiés mercredi.
    Ces deux enquêtes, menées par les instituts Kantar Public
pour Business France et Ipsos, sont publiées à la veille des
"Etats de la France", manifestation dédiée au thème de
l'attractivité.     
    Selon le sondage Kantar Public, 66% (+10 points par rapport
à 2017) des cadres dirigeants d'entreprises étrangères
installées dans l'Hexagone considèrent la France comme une
destination attractive pour les investissements étrangers.     
    Les décideurs économiques dont l'entreprise n'est pas
présente en France ne sont pas en reste. Ils sont 88% à juger la
France attractive (+4 points par rapport à 2017). 
    L'enquête Ipsos, menée exclusivement auprès de responsables
d'entreprises étrangères implantées en France, dresse un constat
comparable : 74% des sondés portent le même jugement, une
proportion en hausse de 14 points par rapport à l'an dernier.
    Toujours dans cette enquête, les dirigeants décernent un
satisfecit aux 18 premiers mois du quinquennat d'Emmanuel Macron
: 75% d'entre eux dressent un bilan positif de cette période et
ils sont 95% à juger que les réformes entreprises vont dans le
bon sens.    
    
    CONCRÉTISATION EN TERMES D'INVESTISSEMENTS ATTENDUE 
    Près des deux tiers d'entre eux (64%, +28 points par rapport
à 2017) considèrent cependant que le rythme des réformes n'est
pas assez rapide. 
    Un bémol qui pourrait expliquer la relative frilosité des
entreprises, qui ne sont que 18% à avoir effectué de nouveaux
investissements en France depuis l'arrivée au pouvoir d'Emmanuel
Macron et seulement 16% à compter en réaliser au cours des
prochains mois.   
    Pour autant, selon les cadres interrogés par Ipsos, l'image
de la France a nettement progressé : les dirigeants sondés sont
67% à penser que la France est désormais perçue positivement par
leur maison mère (contre seulement 44% en 2017).
    Ils sont 72% (comme en 2017 mais contre seulement 38% en
2016) à penser que cela incitera leurs groupes à investir
davantage en France dans les prochaines années. 
    Selon l'enquête Kantar Public, plus de huit décideurs
économiques sur dix estiment que la France est un pays où il
faut investir (85% pour les entreprises déjà installées en
France, 82% à l'international). 
    Pour Christophe Lecourtier, directeur général de Business
France, "les réformes engagées depuis un an (...) devraient, à
moyen terme, contribuer à changer l'image (du) pays et à
renforcer son attractivité". 
    "Les premières enquêtes d'opinion laissent penser que
l'objectif est d'ores et déjà atteint", ajoute cette agence
publique chargée d'assurer la promotion de la France auprès des
investisseurs étrangers. 
    L'enquête Kantar Public a été menée du 18 septembre au 9
octobre auprès de 177 responsables d'entreprises étrangères
implantées en France, ainsi que de 602 dirigeants de sociétés de
six pays (Allemagne, Chine, Emirats arabes unis, Etats-Unis,
Inde, Royaume-Uni) qui n'ont pas encore sauté le pas.      
    Quant au sondage Ipsos, il a été effectué du 25 septembre au
5 novembre auprès de 200 responsables d'entreprises étrangères
implantées en France avec un effectif supérieur ou égal à 250
salariés.

 (Myriam Rivet, édité par Emmanuel Jarry)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4207.24 -4.30%
25.58 -1.31%
35.2 -0.54%
66.96 -16.45%
2.07 -6.76%

Les Risques en Bourse

Fermer