1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Un milliard à 1,3 milliard d'économies par an demandées à l'Unédic
Reuters21/09/2018 à 18:07

 (.)
    PARIS, 21 septembre (Reuters) - Le gouvernement a demandé
vendredi aux partenaires sociaux de réaliser des économies d'un
à 1,3 milliard d'euros par an sur trois ans dans le cadre des
futures négociations sur l'assurance chômage, a-t-on appris de
sources syndicales et patronales. 
    Le chef du cabinet de la ministre du Travail, Muriel
Pénicaud, a présenté ce vendredi aux partenaires sociaux les
grandes lignes du document de cadrage qui doit servir de base
aux prochaines négociations sur le régime. 
    Le gouvernement souhaite limiter le recours abusif aux
contrats courts, éviter "l'enfermement dans le chômage"
encouragé par le dispositif de cumul emploi-travail et accélérer
le désendettement du régime, dont la dette atteindrait sans
changement 35 milliards d'euros en 2019. 
    "L'objectif est de faire des économies à hauteur, nous
dit-on, d'un milliard à 1,3 milliard supplémentaires chaque
année, en plus des efforts déjà consentis au titre des dernières
réformes", a déclaré le vice-président de la CPME, Jean-Michel
Pottier, à l'issue de la rencontre. Cet effort devra être
renouvelé chaque année pendant trois ans, a-t-il ajouté. 
    "C'est un document sur une réforme à l'envers puisqu'on part
d'un objectif budgétaire pour fixer les objectifs dans lequel on
va reparamétrer l'assurance chômage", dit-il. 
    Les négociations sur ce dossier, si les partenaires sociaux
souhaitent les mener, se tiendront jusqu'à fin janvier-début
février. La lettre de cadrage devrait être envoyée la semaine
prochaine, ajoute une source syndicale.

 (Caroline Pailliez, édité par Yves Clarisse)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer