Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France Télécom observe des baisses de trafic en Europe

Reuters23/01/2012 à 17:45

FRANCE TÉLÉCOM OBSERVE DES BAISSES DE TRAFIC EN EUROPE

PARIS (Reuters) - France Télécom observe depuis quelques semaines des baisses de trafic dans certains pays de la zone euro, sur fond d'incertitudes sur la conjoncture économique dans la région, a déclaré lundi son PDG Stéphane Richard, sur la radio BFM Business.

La France n'est pas concernée par ces diminutions de volume, a précisé le dirigeant de l'opérateur historique, qui est implanté dans de nombreux pays, notamment en Europe où il est présent entre autres en Autriche, en Belgique, en Espagne, en Pologne et au Royaume-Uni.

"Il y a quand même quelques pays de la zone euro, pas la France, dans lesquels on a pu assister ces dernières semaines, et c'est très rare, à une baisse des trafics", a-t-il dit en citant le cas de l'Espagne en exemple.

"C'est quand même le signe que ça va mal et assez profondément mal", a-t-il ajouté, rappelant que le secteur des télécoms présentait habituellement un profil relativement défensif, du fait notamment de la hausse constante des besoins de communication.

Stéphane Richard a par ailleurs confirmé qu'une cession des activités du groupe en Autriche était proche.

France Télécom détient 35% d'Orange Autriche, dont le solde est contrôlé par le fonds d'investissement Mid Europa Partners.

"L'Autriche, on n'a pas, nous, conclu, parce que ce n'est pas nous qui menons ces négociations, c'est l'actionnaire majoritaire", a expliqué Stéphane Richard en faisant référence à Mid Europa Partners.

"Il y a un schéma qui est à peu près finalisé, je pense que c'est une question de jours pour que tout ceci devienne concret."

DÉJÀ DES DÉÇUS DE FREE ?

Une source avait déclaré à Reuters la semaine dernière que France Télécom était proche de céder sa participation dans Orange Autriche à l'opérateur mobile Hutchison 3G, qui serait prêt, selon la presse autrichienne, à débourser entre un et 1,4 milliard d'euros pour prendre le contrôle de l'opérateur.

Orange Autriche étant endetté à hauteur d'environ un milliard d'euros, le produit de la vente de l'opérateur, qui sera partagé entre France Télécom et Mid Europa Partners, restera limité pour le groupe français, a-t-on dit à Reuters de source proche du dossier, en évaluant ce montant entre 50 et 100 millions d'euros.

Interrogé sur l'arrivée tonitruante de Free sur le marché du mobile il y a une dizaine de jours, le PDG de France Télécom a assuré que son groupe voyait revenir des déçus du quatrième entrant.

"Depuis la fin de la semaine dernière, on a déjà ce qu'on appelle des 'win-back'", a-t-il dit.

"C'est encore faible mais c'est quand même un certain nombre", a-t-il ajouté, sans donner de chiffres.

Free Mobile a dévoilé le 10 janvier deux forfaits à prix choc, nettement inférieurs aux standards en vigueur en France, en proposant une offre tout illimité à 19,99 euros par mois et un forfait de base à deux euros par mois.

Ses concurrents n'ont pas tardé à réagir, à commencer par France Télécom qui a réduit les tarifs de sa gamme de forfaits "low cost" Sosh.

Dans une interview au Journal du dimanche, Stéphane Richard a toutefois exclu de se lancer dans une guerre des prix avec le groupe fondé par Xavier Niel.

En Bourse, l'action France Télécom était en hausse de 0,13% à 11,48 euros à 16h05, à comparer avec un gain de 0,6% pour l'indice CAC 40.

Gilles Guillaume et Gwénaëlle Barzic, édité par Dominique Rodriguez

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.