Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-Suspension de deux pesticides présumés tueurs d'abeilles

Reuters24/11/2017 à 16:39
 (Actualisé avec appel de Dow Agrosciences §§ 9-10) 
    NICE, 24 novembre (Reuters) - La commercialisation de deux 
pesticides agricoles contenant du sulfoxaflor, un principe actif 
soupçonné de tuer les abeilles, a été suspendue par le tribunal 
administratif de Nice, a-t-on appris vendredi auprès de la 
juridiction. 
    Dans son ordonnance du 23 novembre, le juge des référés, 
statuant après un recours de l'association Générations Futures,  
  indique que le principe de précaution doit s'appliquer pour le 
"Closer" et le "Transform", fabriqués par Dow Agrosciences SAS 
dont le siège est à Valbonne  DWDP.N . 
    Ces produits avaient pourtant reçu l'autorisation de mise 
sur le marché français de l'Agence nationale de sécurité 
sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail 
(Anses), le 27 septembre dernier.  
    Cette structure avait estimé qu'en l'état actuel des 
connaissances scientifiques l'un et l'autre ne 
présentaient "aucun danger pour la santé publique ou 
l'environnement". 
    Des arguments rejetés par le magistrat. Il n'y a pas 
d'"absence de certitude quant à l'inocuité" de ces deux produits 
phytopharmaceutiques, argumente-t-il notamment. 
    Il s'appuie en particulier sur des conclusions de l'Anses 
qui admettent "le caractère toxique du sulfoxaflor pour les 
abeilles compte tenu de sa fonction insecticde". 
    Pour le tribunal, rien ne garantit non plus son "utilisation 
exclusive et conforme par des professionnels (...) ni que les 
doses utilisées sans contrôle au moment de leur épandage ne 
présenteraient de danger pour les abeilles dont la population 
est déjà fragilisée". 
    Dow AgroSciences assure que les deux pesticides en question 
font partie de la famille des sulfoximines, dont la "durée de 
vie utilisée en faible quantité est réduite et ne présente pas 
de danger", n'appartenant aucunement aux néonicotinoïdes, 
contrairement à ce que dit l'association Générations Futures.  
     
    DOW AGROSCIENCES FERA APPEL 
    "Un recours sera très prochainement formé devant le Conseil 
d'Etat", a annoncé le groupe dans un communiqué.  
    "Il est important de préciser que cette décision en référé 
ne reconnaît pas un risque relatif à ces produits. Le juge des 
référés a estimé qu'il existait un doute et pris cette décision 
en vertu d'une interprétation du principe de précaution, jusqu'à 
ce que le jugement soit rendu sur le fond du dossier." 
    L'autorisation de mise sur le marché avait suscité le 
scepticisme de Nicolas Hulot, ministre de la Transition 
écologique, et de Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture, 
qui avaient "pris acte de la décision de l'Anses" tout en lui 
demandant, le 20 octobre dernier, d'indiquer au gouvernement 
dans les trois mois si de nouvelles données relatives aux 
risques du sulfoxaflor, reçues récemment par l'agence, étaient 
de nature à remettre en cause la décision. 
    Générations Futures s'est félicitée vendredi, dans un 
communiqué publié sur son site internet, de "cette première 
victoire qui va fournir un répit pour les pollinisateurs en 
général et les abeilles en particulier". 
    Le directeur de l'association, François Veillerette, dénonce 
à travers ce dossier "la gestion des homologations européennes 
des matières actives de pesticides accordées en l'absence de 
données pourtant essentielles sur la sécurité des 
produits, appelées données confirmatives, qui ne seront 
transmises que deux années plus tard". 
    Il en appelle aux ministres français concernés "pour agir 
vite sur cette question". 
 
 (Matthias Galante, édité par Yves Clarisse) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

33.2 -1.78%
1.15305 0.00%
56.1 -1.58%
SEB
137.2 -1.79%
2.975 +1.71%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.