Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-Sanctions limitées pour des industriels de la volaille

Reuters06/05/2015 à 18:10

PARIS, 6 mai (Reuters) - L'Autorité de la concurrence a annoncé mercredi avoir infligé une amende limitée à 15,2 millions d'euros à l'encontre de deux organisations professionnelles et d'une vingtaine d'industriels de la volaille pour concertation sur leurs stratégies de prix. Les producteurs LDC CDCP.PA (Loué, Le Gaulois), Gastronome ou Duc DUCP.PA , ainsi que deux organisations professionnelles (la Fédération des industries avicoles et le Comité interprofessionnel de la dinde française) ont été sanctionnés. Des "réunions et contact illicites" ont eu lieu entre 2000 et 2007 leur ayant permis, notamment entre 2006 et 2007 après la forte hausse des cours des céréales, d'harmoniser leurs demandes face aux distributeurs. L'Autorité a cependant minoré cette amende, nettement inférieure aux 192,7 millions d'euros récemment infligés aux producteurs de yaourts, en raison des difficultés financières de la filière et de l'engagement pris par les entreprises de constituer une interprofession étendue, recherchant notamment la participation de la distribution. ID:nL5N0WE2DJ "Les réunions n'avaient pas le même caractère secret ou sophistiqué qu'on a vu dans le yaourt ou dans les produits d'hygiène et d'entretien. Les gens n'y allaient pas camouflés, ne téléphonaient pas au moyen de téléphones secrets (...) Ce n'était pas du tout ça", a précisé Bruno Lasserre, président de l'Autorité de la concurrence. Mais des entreprises concurrentes quel que soit le secteur auquel elles appartiennent "ne peuvent pas échanger des informations, voire se concerter sur les stratégies de prix qu'elles veulent appliquer vis-à-vis de l'aval ou d'ailleurs de l'amont", a-t-il ajouté. LDC, qui a écopé de l'amende la plus lourde (5,0 millions d'euros), a dit regretter, dans un communiqué, "une décision (qui) va peser sur une filière française déjà fragilisée par les importations, qui représentent déjà plus de 40% des produits de volaille consommés sur le marché national". Gastronome, qui vient de céder à Casino CASP.PA une usine de préparation et de conditionnement de volaille, a vu son amende réduite de 5,0 à 2,0 millions d'euros en raison de ses difficultés, tandis que celle de Duc a été ramenée à 100.000 euros au lieu de 1,0 million prévu. (Pascale Denis et Sybille de la Hamaide, édité par Dominique Rodriguez)

Valeurs associées

-1.96%
DUC
0.00%
LDC
0.00%

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • s.thual
    06 mai18:34

    lire dindons ,,,,excuses

    Signaler un abus

  • s.thual
    06 mai18:34

    et comment ces steé vont rembourser les particuliers lesés ? ah un rabais en caisse ,,,a qui profite le crime ,,,,,on devrait boycotter les marques concernees ,pour etre les dondons de la farce

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.