1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-Ruffin (LFI) se joint à un rassemblement anti-Macron jeudi à Paris
Reuters28/11/2018 à 17:28

    PARIS, 28 novembre (Reuters) - En pleine contestation des
"Gilets jaunes", le député La France insoumise (LFI) François
Ruffin se joindra à l'assemblée générale du mouvement
contestataire "La Fête à Macron" prévu jeudi soir place de la
République à Paris, a-t-on appris mercredi dans son entourage.
    L'élu picard, qui devrait prendre la parole à cette occasion
selon cette même source, entend "tester les énergies" alors que
la colère de Français hostiles aux hausses de taxes qui
s'exprime depuis une dizaine de jours ne semble guère faiblir. 
    Les organisateurs du rassemblement de jeudi au coeur de la
capitale peuvent couver l'espoir de faire renaître le mouvement
"Nuit Debout", né au printemps 2016 dans le sillage des
contestations contre la loi Travail, et auquel François Ruffin
avait participé. Le mouvement s'était rapidement étiolé.
    En début de semaine sur Europe 1, la député de la Somme
avait émis le souhait que la contestation des "Gilets jaunes"
gagne les métropoles. 
    "Ça se passe dans la France périphérique, 'les Gilets
jaunes'. Nuit debout, c'était dans le coeur des métropoles et
notamment Paris", rappelait-il.  
    "Aujourd'hui, on a affaire quasiment à un renversement : ce
sont les campagnes qui se mobilisent, les zones périurbaines, et
pas du tout les villes. Je pense qu'on aura un vrai mouvement
social, quelque chose de puissant et fort le jour où on arrivera
à faire se joindre ces deux pans-là." 
    Sa démarche est approuvée par le député LFI de
Seine-Saint-Denis Eric Coquerel.  
    "C'est bien : tout ce qui peut élargir le mouvement des
'Gilets jaunes', à partir du moment où ça respecte
l'auto-organisation qu'il se sont donnée, c'est positif", a-t-il
dit à la presse à l'Assemblée nationale. 
    Même approbation du côté de son collègue LFI Ugo Bernalicis.
 
    "On peut avoir des distinctions sociologiques entre le
peuple des champs et le peuple des villes. Nous, c'est aussi
notre responsabilité politique de ne pas cloisonner les luttes,
les revendications, et de faire en sorte qu'il y ait un
amalgame."   

 (Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

42.47 +2.54%
4875.93 +1.70%
CGG
1.502 +3.94%
1.13651 -0.04%
1.786 -0.03%

Les Risques en Bourse

Fermer