1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-Royal demande à la SNCF de revoir sa hausse des tarifs
Reuters05/01/2015 à 15:03

PARIS, 5 janvier (Reuters) - Ségolène Royal a annoncé lundi avoir demandé à la SNCF de revoir la hausse de 2,6% de ses tarifs de base intervenue le 31 décembre et très supérieure à l'inflation. La ministre de l'Ecologie avait annoncé dimanche une réforme du contrôle de la grille tarifaire des transports publics en déplorant le "très mauvais signal" de la compagnie ferroviaire, dont l'augmentation a été homologuée par l'Etat. ID:nL6N0UJ0K4 "J'ai demandé à la SNCF de revoir la décision (...) demandée pour que les prix soient stables, puissent augmenter uniquement quand c'est justifié, par exemple pour des travaux de sécurité", a-t-elle précisé lundi à l'issue du Conseil des ministres. "Il n'y a aucune raison que les prix augmentent plus vite que l'inflation", a ajouté Ségolène Royal, confirmant sa volonté de réformer par décret la façon dont l'Etat contrôle les prix des transports publics et notamment du train. Priée de dire si la hausse de 2,6% aurait lieu, elle a répondu: "On est en train d'en discuter." "J'ai demandé à la SNCF de me donner des explications et de faire en sorte que les 80 millions de billets de train qui sont les trains par abonnement, les trains des jeunes, qui sont pris par réservation, ceux-là n'augmentent pas". La ministre a souligné qu'elle voulait que la SNCF reste un "outil de transport de masse" et que "le train reste accessible à tous", notamment parce que la mobilité crée de l'emploi. (Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • ecerutti
    05 janvier15:16

    ... et la hausse des tarifs de La Poste ?? Public ou privé cela de devrait-il pas suivre l'inflation ???

    Signaler un abus

  • M1084720
    05 janvier13:25

    Pour info, Madame Royal, il n'y a non plus aucune raison pour que les taxes et autres impôts augmentant plus vite que l'inflation et pourtant les politiques de tous bords ne s'en privent pas en particulier sur les TF et TH. Quelle perfidie, quelle malhonnêteté intellectuelle, je suis révolté.

    Signaler un abus

  • M1084720
    05 janvier13:21

    La SNCF est un EPIC, l'Etat y est le seul actionnaire, aucune augmentation ne se fait sans son accord, ce genre de propos devrait être bloqué à la source même de l'information. PS et autres partis séculaires veulent - ils la révolution ou le FN?

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

CGG
1.652 +2.80%
1.1295 0.00%
294.2 +1.15%
13.425 +1.74%
75.24 +2.52%

Les Risques en Bourse

Fermer