Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Recours contre la prorogation du délai de mise en service de l'EPR de Flamanville
Reuters26/05/2020 à 14:00

(Précise la nature de Sortir du nucléaire §2)

PARIS, 26 mai (Reuters) - "Sortir du nucléaire" conteste en justice le décret prorogeant de quatre ans le délai de mise en service de l'EPR de Flamanville (Manche), annonce mercredi un communiqué du réseau associatif qui conteste la légalité du texte pris le 25 mars dernier.

Selon cette association, le décret est illégal dans la mesure où les modifications qu'il prévoit auraient dû être précédées d'une réactualisation de l'évaluation environnementale du projet.

"Sortir du nucléaire" déplore par ailleurs un procédé "profondémment malhonnête", notamment parce que le décret a été pris en plein confinement, "en catimini, sans procédure de participation du public, comme s'il s'agissait simplement d'actualiser formellement une date devenue obsolète en raison des retards successifs du chantier".

Il souligne que le décret passe sous silence le fait que l'état actuel du réacteur construit par EDF n'ait "plus grand-chose à voir avec ce que décrit le décret d'autorisation de création initial".

Ce dernier posait plusieurs exigences de qualité, dans la conception et dans la fabrication du réacteur, or "d'importants défauts ont été découverts sur le couvercle et le fond de cuve", si bien qu'une rupture des composants majeurs de l'ouvrage ne peut plus être exclue.

En octobre, EDF a encore revu en hausse le coût de construction de la centrale nucléaire EPR de Flamanville, dans la Manche, désormais évalué à 12,4 milliards d'euros. Ce réacteur, toujours en construction depuis le lancement du chantier en 2007, devait initialement entrer en production en 2012 pour une facture estimée autour de 3,5 milliards.

(Nicolas Delame, édité par Blandine Hénault)

Valeurs associées

EDF
Euronext Paris +2.65%

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • MINIACM
    26 mai14:54

    Et ce sont nous les gogos qui payons.....

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer