Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

France-Propositions de Macron sur le grand débat en avril-Lecornu
information fournie par Reuters10/03/2019 à 01:18

    PARIS, 10 mars (Reuters) - Le "grand débat national" lancé
en France pour répondre à la crise des "Gilets jaunes" entre
dans une deuxième phase qui se terminera en avril par des
propositions concrètes, indique Le ministre des Collectivités
territoriales, Sébastien Lecornu, dans un entretien au Journal
du dimanche (JDD).
    Sébastien Lecornu, chargé avec la secrétaire d'Etat auprès
du ministre de la Transition écologique et solidaire Emmanuelle
Wargon d'animer cette concertation nationale lancée le 15
janvier dernier, ne se prononce pas précisément sur les mesures
qui pourraient être annoncées par le président Emmanuel Macron.
    Il se borne à dire qu'il "faut continuer avant tout à
baisser les impôts" et évoque une révision de la loi sur la
décentralisation.
    "Nous devons tourner la page de dix années marquées par le
goût du gigantisme, dont la création des très grandes régions a
été un des symboles", déclare-t-il au JDD. "Il faut réhabiliter
l’échelon départemental et la commune. Il faudra rouvrir le
dossier de la loi NOTRe", indique-t-il.
    La loi sur la nouvelle organisation territoriale de la
République (NOTRe), votée sous la présidence de François
Hollande, vise notamment à renforcer les compétences des
régions.
    La République en Marche (LaRem), la formation qui a porté
Emmanuel Macron au pouvoir, devrait se montrer plus précise
dimanche en annonçant ses propositions pour faire suite au grand
débat. Elle proposera de réindexer les retraites sur l'inflation
et des lois d'initiative citoyenne, a annoncé son délégué
général au journal Le Parisien.  
    Quatre conférences thématiques nationales réunissant
syndicats, élus et associations, doivent dans un premier temps
se tenir les 11 et 13 mars à Paris.
    Le "grand débat" a permis d'organiser 10.000 réunions en
deux mois, 1,4  million de contributions sur la plate-forme
créée pour l'occasion, tandis que 16.000 cahiers de doléances
ont été déposés dans les mairies, indique Sébastien Lecornu au
JDD. 
    "Nous entrons dans une deuxième phase qui se prolongera
jusqu’en avril. Il y aura des conférences nationales
thématiques, puis des conférences citoyennes régionales [dont
une qui rassemblera spécifiquement les 18-25 ans] avec jusqu’à
100  citoyens tirés au sort", explique-t-il.
    Le débat parlementaire prendra le relais début avril.
Emmanuel Macron clôturera ensuite les débats et "précisera sa
vision en donnant les grands axes de réponse et le sens de la
direction à suivre pour le gouvernement", poursuit Sébastien
Lecornu. 
    "Après le temps du débat, après le temps du constat, cette
prise de parole marquera le temps des propositions et de
l’action, qui se déploieront jusqu’à l’été", précise le ministre
des Collectivités territoriales.

 (Danielle Rouquié, édité par Arthur Connan)
 

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.