Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

France-Perquisition au siège de Renault, liée à une affaire Ghosn
information fournie par Reuters03/07/2019 à 12:22

 (Avec précision de source judiciaire, contexte)
    PARIS, 3 juillet (Reuters) - La police a effectué mercredi
une perquisition au siège de Renault  RENA.PA  à
Boulogne-Billancourt, dans le cadre de l'enquête ouverte par le
parquet de Nanterre sur le financement du mariage de l'ex-PDG
Carlos Ghosn au château de Versailles, a-t-on appris de source
judiciaire.
    Le constructeur automobile français a confirmé cette
perquisition et dit pleinement coopérer avec les autorités.
    L'enquête est menée par l'Office central de lutte contre la
corruption et les infractions financières et fiscales (Oclciff).
    "Le groupe Renault confirme qu'une perquisition de la police
est en cours au siège du groupe à Boulogne-Billancourt et qu'il
collabore pleinement avec les autorités", a déclaré le groupe au
losange, ajoutant qu'il ne ferait "aucun autre commentaire".
    Cette enquête a été ouverte après des révélations sur la
convention de mécénat de Renault avec le château de Versailles
(Yvelines), dont une partie aurait pu bénéficier personnellement
à son ex-PDG pour l'organisation de ses noces.
    Renault a annoncé avoir découvert qu'une contrepartie de
50.000 euros, dans le cadre de cette convention de mécénat avec
le domaine de Versailles, avait été affectée au bénéfice
personnel de Carlos Ghosn.  
    Un porte-parole du groupe avait alors précisé que le montant
correspondait à la valorisation de prestations offertes par le
château au constructeur automobile en échange de son mécénat.
    Ces informations sont apparues dans le cadre de
vérifications lancées après l'arrestation de l'ex-PDG de Renault
en novembre au Japon pour des soupçons de malversations
financières en tant que président de Nissan  7201.T .
    L'ancien PDG de Renault et de l'alliance Renault-Nissan,
libéré sous caution, dément les accusations à son encontre et
attend au Japon d'être jugé.

 (Gilles Guillaume et Emmanuel Jarry, édité par Bertrand Boucey)
 

Valeurs associées

Tradegate -0.23%
Euronext Paris -3.35%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.