Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Ouverture d'un centre d'hébergement de 300 places à Paris

Reuters06/12/2017 à 18:30
 (Actualisé avec gouvernement §13, 14) 
    PARIS, 6 décembre (Reuters) - Anne Hidalgo a appelé mercredi 
tous les acteurs d'Ile-de-France à la solidarité lors de la 
visite d'un nouveau centre d'hébergement à Paris qui accueillera 
à partir de lundi des sans-abris, sur fond d'urgence hivernale 
pour loger familles, personnes isolées et migrants. 
    Destiné à accueillir 308 personnes, le centre composé de 
modules préfabriqués, amovibles à terme, est situé au Bastion 
Bercy, vestiges de l'enceinte de Thiers inscrits aux monuments 
historiques, dans le 12e arrondissement de la capitale. 
    "Le plan Grand Froid et le constat du nombre de personnes à 
la rue ne peut pas nous satisfaire", a déclaré la maire de 
Paris, évoquant l'"indignité" de la situation des familles et 
des enfants dans la rue et appelant les acteurs publics, privés 
et les collectivités à se mobiliser.  
    "Nous faisons la part qui est la nôtre. Paris est déjà 
extrêmement présente puisque nous avons plus de 40% de l'offre 
d'hébergement d'urgence de toute la région Ile-de-France", 
a-t-elle poursuivi. 
    "Il faut aller plus loin, il y a encore des maires un peu 
timorés en Ile-de-France, il y a encore beaucoup de bâtiments 
qui ne sont pas utilisés, qui attendent d'être transformés, 
(...) par exemple des bâtiments privés et par lesquels nous 
pourrions avoir des capacités d'hébergement", a-t-elle noté. 
     
    "LES CONDITIONS D'UNE HUMANITÉ" 
    La gestion du centre d'hébergement d'urgence a été confiée à 
l'association Aurore, déjà responsable de celui de l'allée des 
Fortifications, dans le 16e arrondissement, qui avait fait 
l'objet de protestations des riverains et été visé à deux 
reprises par des tentatives d'incendie criminel à l'automne 
2016, autour de son ouverture.   
    Il était mercredi évoqué comme un modèle. "On voit 
aujourd'hui la réussite du projet, d'abord par sa beauté, par 
son insertion, le nombre de bénévoles y compris du 16e qui 
viennent apporter un soutien", a déclaré Anne Hidalgo. 
    "Même dans les milieux les plus hostiles au départ, on 
arrive à créer les conditions d'une humanité", a-t-elle ajouté. 
    Ouvert pour sept ans, le centre du 12e arrondissement est 
situé entre les Maréchaux, le Périphérique et l'échangeur de la 
porte de Bercy. Il "est isolé des secteurs habités tout en 
restant accessible par les transports en commun", précise la 
Mairie de Paris dans l'exposé du projet. 
    Il a coûté un peu plus de six millions d'euros 
d'investissements dont 1,2 million sont portés par la Ville de 
Paris, le reste étant pris en charge par l'Etat, a précisé sur 
place Ian Brossat, adjoint au logement à la mairie de Paris. 
    En Ile-de-France, le déficit de logement est cependant "d'au 
moins 3.000 places", estimait le président du Samu social, Eric 
Pliez, des besoins qui ne seront que "partiellement couverts 
pour l'hiver". "Les places hivernales démarrent au 
compte-goutte, ce qui nous pose un vrai problème", ajoutait-il. 
    Le gouvernement a annoncé mercredi à l'issue d'un point avec 
les 13 préfectures de région l'ouverture de 7.300 places 
d'hébergement d'urgence depuis le 1er novembre, date de 
déclenchement du plan hivernal.  
    "Au total, 138.000 places sont ouvertes chaque nuit cette 
semaine (contre 126.000 à la même période l'an dernier)" ainsi 
que 80.000 places spécifiquement pour les demandeurs d'asiles,  
déclarent dans un communiqué Jacques Mézard, le ministre de la 
Cohésion des territoires et Julien Denormandie, secrétaire 
d'Etat.  
    La ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, a 
déclaré mardi sur BFM TV qu'elle était favorable à la 
réquisition de nouveaux lieux pour accueillir les familles sans 
logement, sans préciser quels pourraient être ces locaux. 
 
 (Julie Carriat, édité par Sophie Louet) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.