Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

COFACE

9.34EUR
-0.53% 
Ouverture théorique 9.34

FR0010667147 COFA

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    9.35

  • clôture veille

    9.39

  • + haut

    9.38

  • + bas

    9.25

  • volume

    194 579

  • valorisation

    1 469 MEUR

  • capital échangé

    0.12%

  • dernier échange

    20.06.18 / 17:35:11

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    8.41

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    10.26

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur COFACE

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter COFACE à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter COFACE à mes listes

    Fermer

France-Nouvelle baisse des faillites en vue en 2016-Coface

Reuters17/02/2016 à 12:27
    PARIS, 17 février (Reuters) - Les défaillances d'entreprises 
devraient voir leur baisse s'accélérer en 2016 en France et 
connaître une troisième année consécutive de recul, selon les 
données présentées mercredi par l'assureur-crédit Coface 
 COFA.PA .     
    Les économistes de Coface anticipent pour cette année une 
confirmation de la normalisation amorcée en 2015, avec un total 
de 58.700 entreprises concernées, soit une baisse de 3,5% des 
défaillances en 2016 contre 2,1% en 2015.      
    Cette nouvelle amélioration devrait être alimentée par une 
poursuite du redressement graduel de la croissance (+1,4%) et de 
la progression des marges des entreprises (32,3%), estiment-ils. 
    Pour autant, ils soulignent que ces prévisions pourraient 
être revues en baisse en cas d'accentuation ou de prolongation 
des risques liés à la récente volatilité des marchés financiers 
et au ralentissement des économies émergentes, même si une telle 
révision n'est pas justifiée pour l'instant.          
    En 2015, 60.834 défaillances d'entreprises -- liquidations 
et redressements judiciaires -- ont été recensées. Elles ont 
représenté un coût de 3,5 milliards d'euros (en repli de 15%) et 
ont concerné 161.000 personnes (en baisse de 12%).  
    La confirmation de la tendance baissière amorcée en 2014 
(-2,8%) s'inscrit dans un contexte marqué par différents 
facteurs. Chute des cours du pétrole, dépréciation de l'euro 
face au dollar et fonctionnement à plein régime du crédit 
d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE), combinés à un 
coût du crédit modéré, ont permis aux entreprises de redresser 
leurs marges, observe Coface. 
    Si le nombre de défaillances reste supérieur au niveau moyen 
de 45.000 observé avant la crise de 2008, la progression 
dynamique des créations d'entreprises dans l'intervalle permet 
de ramener le taux de défaillance à son niveau d'avant-crise, 
avec une entreprise défaillante pour 77 entreprises en activité. 
    La normalisation se manifeste également sur le profil des 
entreprises concernées, dont l'âge moyen ne progresse plus (8 
ans et 11 mois) et dont le chiffre d'affaire moyen diminue 
(575.000 euros).     
    Des ombres persistent cependant dans ce tableau, avec une 
progression des défaillances dans le secteur du textile, des 
services aux particuliers et de l'agroalimentaire, tandis que le 
secteur de la construction reste le secteur le plus risqué, avec 
un taux de défaillance de 2,1% (une entreprise sur 49). 
    Sur le plan géographique, trois des treize nouvelles régions 
métropolitaines ont vu leur situation se dégrader en 2015, 
l'Île-de-France, le Centre et les Pays de la Loire, avec des 
progressions des défaillances de 5,7%, 3,4% et 1,8% 
respectivement.          
     
    L'étude de Coface: 
    http://www.coface.fr/Actualites-Publications/Publications/Defaillances-d-entreprises-en-France-vers-une-troisieme-annee-de-baisse-en-2016 
 
 (Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse) 
 

Valeurs associées

-0.53%

Mes listes

valeur

dernier

var.

99.88 -0.46%
3439.6 +0.13%
62.1 +4.19%
3.18 -0.62%
165.3 -0.18%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.