Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

France-Nouveau record de l'inflation à 6,5% sur un an en juin (préliminaire)
information fournie par Reuters30/06/2022 à 10:12

(Actualisé avec détails, contexte)

30 juin (Reuters) - Le rythme de l'inflation en France en juin a inscrit un nouveau record, pénalisé par l'accélération des prix de l'énergie et de l'alimentation, montre jeudi la première estimation de l'inflation calculée aux normes européennes publiée par l'Insee.

Sur un an, l'indice des prix harmonisés selon les normes européennes IPCH, qui permet les comparaisons avec les autres pays de la zone euro, a augmenté de 6,5% après une hausse de 5,8% en mai.

Les économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur une inflation à 6,3%.

En rythme mensuel, l'indice IPCH était en hausse de 0,8% en juin comme le mois précédent.

L'inflation calculée aux normes françaises ressort à 5,8% sur un an en juin après 5,2% en mai, précise l'Insee. Le consensus la donnait à 5,7%..

Le gouvernement du président Emmanuel Macron est sous pression en raison de la hausse du coût de la vie, alors que la Banque centrale européenne (BCE) a indiqué qu'elle relèverait ses taux d'intérêt en juillet et en septembre pour tenter de lutter contre l'inflation.

Ailleurs dans la zone euro cette semaine, l'inflation allemande pour le mois de juin a baissé de manière inattendue à 8,2% contre 8,7% en mai, tandis que l'inflation sur un an en Espagne a atteint 10,2% en juin, dépassant ainsi pour la première fois le seuil des 10% depuis avril 1985. nL8N2YG3Z3

nL6N2YG065

Les principaux dirigeants des banques centrales du monde ont déclaré cette semaine que la réduction de l'inflation dans le monde serait douloureuse et pourrait faire chuter la croissance économique, mais qu'il fallait néanmoins agir rapidement.

Selon la présidente de la BCE, Christine Lagarde, l'ère de très faible inflation qui a précédé la pandémie de COVID-19 ne reviendra pas et la BCE doit agir dans l'immédiat car la croissance des prix restera probablement supérieure à l'objectif de 2% pendant des années. nL8N2YG4DW

(Rédigé par Kate Entringer, avec Sudip Kar-Gupta, version française Federica Mileo)

1 commentaire

  • 30 juin10:57

    Et sinin, tu as droit a 3.5% d'aug de salaire si tu es fonctionnai, a comparer aux 5.8 % d'inflation officielle. Donc tu prends une claque de 2% de perte de pouvoir d'achat. Comme les années précédentes. Franchement, ca ne donne pas envie de bosser pour l'état.


Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.