1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Non-lieux pour la SocGen après des plaintes de Kerviel
Reuters04/08/2017 à 15:02

    PARIS, 3 août (Reuters) - Les juges chargés des enquêtes sur 
plusieurs plaintes déposées par Jérôme Kerviel contre la Société 
générale  SOGN.PA  ont prononcé un non-lieu dans chacun des deux 
dossiers, a-t-on appris vendredi de source judiciaire. 
    Ces deux décisions sont conformes aux réquisitions du 
parquet de Paris.       
    Un non-lieu a été rendu le 25 juillet dans l'enquête portant 
sur deux plaintes, l'une pour faux et usage de faux, l'autre 
pour escroquerie au jugement, a précisé cette source, confirmant 
une information de l'AFP. 
    Un premier non-lieu a été rendu le 6 juillet dans l'enquête 
ouverte après la plainte de l'ex-trader contre la banque pour 
subornation de témoin.  
    Condamné définitivement en 2014 à trois ans de prison ferme, 
Jérôme Kerviel a toujours affirmé que la Société générale ne 
pouvait ignorer qu'il prenait des positions non couvertes, qui 
se sont soldées par une perte de 4,9 milliards d'euros pour la 
banque en 2008. 
    En septembre 2016, la cour d'appel de Versailles a réduit 
les dommages et intérêts qui étaient imputables à l'ex-trader, 
les ramenant de 4,9 milliards à un million d'euros. 
    Elle a en effet estimé qu'il n'était que "partiellement" 
responsable de ce préjudice colossal, dû en partie à un "système 
déficient" que la banque a "laissé se développer". 
    En juin 2016, Jérôme Kerviel avait également fait condamner 
la Société générale à lui verser plus de 450.000 euros pour un 
licenciement jugé "sans cause réelle ni sérieuse" par le Conseil 
de prud'hommes de Paris.      
 
 (Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse) 
 

Valeurs associées

Euronext Paris 0.00%

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • pfavier2
    04 août18:33

    Connivence entre l'État, la Justice et les banques..... c'est un somptueux pied de nez au "peuple" qui ne doit pas contester l'establishment.....

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4154.58 0.00%
33.53 0.00%
2.205 0.00%
1.845 0.00%
33.82 -2.40%

Les Risques en Bourse

Fermer